Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 19 septembre |
Saint Janvier de Naples
home iconAu quotidien
line break icon

L’auteur de Cyrano n’aimait pas non plus les médisances

EDMOND ROSTAND

Domaine Public

Mathilde de Robien - Publié le 30/11/18

À l’occasion du centenaire de la mort d’Edmond Rostand, le 2 décembre, découvrez le quatrain qu’il a composé et fait graver au-dessus de la porte d’entrée de sa villa Arnaga, à Cambo-les-Bains, dans le pays basque.

Déjà dans sa célèbre pièce de théâtre Cyrano de Bergerac, les médisants qui osent s’attaquer au fameux nez du chef des Cadets de Gascogne reçoivent une correction telle que personne n’ose s’y frotter… le nez — mis à part son protégé, Christian de Neuvillette. Cependant, ce mépris affiché pour la calomnie ne reste pas uniquement dans le cadre de la fiction. Edmond Rostand, venu dans le pays basque en 1900 pour soigner une pleurésie, tombe amoureux de la région et décide de s’y faire construire une maison, la villa Arnaga, du nom de la rivière Arraga. De 1903 à 1906, il fait donc construire une superbe demeure sur les plans de l’architecte Joseph-Albert Tournaire, et fait graver sur une plaque, au-dessus de la porte d’entrée :

« Toi qui viens partager notre lumière blonde Et t’asseoir au festin des horizons changeants, N’entre qu’avec ton cœur, n’apporte rien du monde Et ne raconte pas ce que disent les gens. »


SECRET WHISPERING

Lire aussi :
La médisance, le plus terrible des vices ?

EDMOND ROSTAND
Gentil Hibou (CC BY-SA 3.0) from Wikimedia Commons

Si ces vers ont été composés par Edmond Rostand lui-même, il semble qu’il se soit inspiré d’un poème de la Renaissance, qui figure notamment sur la façade du château de Dampierre-sur-Boutonne (Charente-Maritime) :

« Si tu viens partager notre lumière blonde, salut. Mais si tu veux la partager longtemps, Ne viens qu’avec ton cœur. N’apporte rien du monde, Et ne raconte pas ce que disent les gens. »

D’inspiration Renaissance ou début XXe, qu’importe, ces mots nous invitent à laisser dehors toutes médisances colportées lorsque l’on pénètre dans une maison. Belle idée pour ce temps de l’Avent qui commence !




Lire aussi :
À Paris, sur les traces de Cyrano

Tags:
LivresThéâtre

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
3
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
4
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
5
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
6
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
7
Mission San Gabriel
Lauriane Vofo Kana
États-Unis : au moins 95 attaques contre des églises depuis mai 2...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement