Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les chefs d’entreprise appelés à développer un sens « profond de la vie »

BUSINESS MAN
Partager

En développant un sens « profond » de la vie, la vocation des dirigeants d’entreprise peut devenir un « noble engagement », a affirmé le pape François à l’occasion du 26ᵉ congrès mondial de l’Union internationale chrétienne des chefs d’entreprise.

Dans le contexte actuel de mondialisation de l’activité économique et des échanges, il est « plus que jamais nécessaire » de réfléchir à la vocation et à la mission des dirigeants économiques, a déclaré le souverain pontife dans un message envoyé pour le congrès mondial de l’Union internationale chrétienne des chefs d’entreprise (UNIAPAC).

Avec des rythmes de vie et de travail « plus intense », le bien commun n’est plus nécessairement recherché et cela peut même « nuire » au monde et à la qualité de vie des hommes. Il s’agit donc de maintenir un « équilibre délicat » entre innovation, productivité, compétitivité, d’un côté, et bien commun, dignité humaine et juste utilisation des ressources naturelles, de l’autre, a rappelé le pape François. Un équilibre qui se trouve d’autant plus facilement si le chef d’entreprise développe un « sens plus profond de la vie ».

Des témoins d’espérance

Le successeur de Pierre a également appelé à prendre soin des talents et des capacités de chacun et les développer. Dans ces conditions, la dignité et la situation des travailleurs pourront être « respectées et pas simplement exploitées », a-t-il considéré. En agissant ainsi, les chefs d’entreprise pourront être des témoins d’espérance.

Début septembre, dans un entretien accordé au quotidien financier italien Il Sole 24 Ore, le pape François s’était adressé aux chefs d’entreprises, les invitant à « savoir diriger, mais aussi savoir écouter », avec humilité. À la question de savoir comment un entrepreneur peut être un « créateur de valeur » pour sa société mais aussi pour les autres, le pape François avait rappelé l’importance à accorder « à la personne concrète », c’est-à-dire de « donner à chacun ce qui lui est dû ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]