Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Il existe un moyen très simple de faire des miracles

Partager

Il est possible de « faire des miracles » par la « générosité des petites choses », a assuré le pape François lors de la messe à Sainte-Marthe le 26 novembre 2018.

Pour le chef de l’Eglise catholique, la générosité est une attitude « de tous les jours ». « Comment puis-je plus aider ? » est une question à se poser quotidiennement, a-t-il suggéré. Même les petites actions comme donner le surplus de vêtements, a illustré le Souverain pontife, peuvent « faire des miracles ». Cette attitude, a confié le Souverain pontife, « grandit le cœur et conduit à la magnanimité ».

Toutefois, il existe selon le pape une « maladie grossière » contre la générosité : le consumérisme. Dépenser plus que le nécessaire est un « ennemi » de la générosité car cela reflète un « manque d’austérité de vie ». Pour le successeur de Pierre, le consumérisme peut rendre esclave et devenir une « maladie psychiatrique », face à laquelle il faut prier le Seigneur pour qu’Il « nous en libère ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]