Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chrétiens, ne vous trompez pas de carburant !

GASOLINE PUMP
Partager

C’est l’erreur d’un automobiliste à la pompe qui a mis du SP95 dans son réservoir alors qu’il roule au diesel qui m'a fait comprendre qu’une erreur d'énergie dans notre vie spirituelle peut être très dommageable et nous coûter très cher.

La nouvelle est parue dans la rubrique des faits divers : un automobiliste ayant une voiture diesel a mis du « sans plomb » par erreur en faisant le plein dans une station-service. Il a parcouru une centaine de mètres, et sa voiture s’est mise à hoqueter, le moteur a cliqueté, puis la voiture s’est immobilisée. Son moteur a rendu l’âme !

Est-ce cette dernière expression qui m’a fait percevoir le lien entre ce véhicule et le véhicule que nous sommes ? Un chrétien, c’est comme une voiture. Il est fait pour fonctionner avec une certaine source d’énergie. Certaines voitures roulent au diesel, au sans plomb, au gaz… Le moteur de chacune est adapté pour un type d’énergie.

Choisir son carburant

Il en est de même pour les hommes. Il y en a qui fonctionnent avec du SP (l’énergie que donne la Soif de Pouvoir), d’autres au EG (l’Énergie de la Gloire), d’autres encore au AR (l’Avidité des Richesses)…

Ceux qui ont reçu le baptême, sont conçus par Dieu pour rouler à l’ES (l’Esprit Saint). Pour bien rouler nous sommes censés faire le plein d’Esprit Saint avant de prendre la route. Un plein peut d’ailleurs nous mener très loin. Regardez les Apôtres, avec un plein d’Esprit Saint le jour de la Pentecôte, ils sont partis aux quatre coins du monde. Thomas est même allé jusqu’en Inde.

N’oublions pas de faire le plein

N’attendons pas de rouler sur la réserve pour faire notre plein. Dieu seul sait ce qui reste au fond de notre réservoir comme scories, impuretés, dépôts qui pourraient encrasser notre moteur. Soyons surtout attentifs au carburant que nous mettons dans notre réservoir. Un chrétien qui roule à la gloriole, à la soif de pouvoir, à l’appât du gain, a toutes les chances de se retrouver en panne sur le bas côté de la route.

Et ils sont nombreux ceux qui se trompent de carburant. Ils sont bien sur la route du ciel… mais sur le bas-côté, en panne. Comme aurait pu dire Jésus  : « nul ne peut mettre deux carburants dans sa voiture, on ne peut rouler au diesel et à l’essence… on ne peut rouler à la gloriole et à l’Esprit Saint. » (d’après Luc 16, 13).

Notre carburant c’est l’Esprit Saint parce que nous sommes faits pour être saints comme nous le rappelle le pape François dans son exhortation Gaudete et exsultate.

Attention si ton moteur tousse !

Mais parfois, il suffit de pas grand chose pour que notre moteur fonctionne mal. Il suffit qu’il y ait un peu d’eau dans le carburant et le moteur a des ratées, il tousse, il hoquette. Parcourir la route avec un moteur atteint de tels symptômes rend le trajet très pénible.

Jésus a changé l’eau en vin. Il n’a pas mis de l’eau dans son vin, n’a pas amoindri les capacités de sa source d’énergie. Qu’en est-il dans notre vie ? Quelle est notre source d’énergie ? N’avons-nous pas là, un éclairage sur la source de nombreux problèmes que nous rencontrons sur notre route ? Alors lorsque vous irez faire le prochain plein de votre voiture, n’oubliez pas que vous roulez pour le Seigneur avec comme carburant, l’Esprit Saint.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.