Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mobile’douche, une salle de bain ambulante pour les plus démunis

MOBILDOUCHE
Partager

Dans le monde entier, l'Église va honorer ce dimanche les plus fragiles lors de la deuxième journée mondiale des Pauvres. En France, parmi les nombreuses initiatives tournés vers les personnes fragiles, l'inattendue Mobile'douche.

En France, quelque 143.000 le nombre de personnes sont privées de domicile rapporte la fondation Abbé Pierre. Or, pour ceux qui vivent dans la rue, la question de l’hygiène peut se révéler délicate. Une réponse est proposée par Mobil’douche. Depuis 2009, elle met à disposition à des personnes de la rue des camping-cars transformés en salles de bain, véritables lieux d’intimité, où ces personnes peuvent se doucher, se raser, récupérer une brosse à dents et quelques vêtements propres, ou boire un café.

Un lieu d’intimité pour couper avec la rue

« À Paris, les douches publiques ne couvrent pas toute la ville », explique Ranzika Faïd, présidente de l’association. « Et puis, ce n’est pas parce qu’il existe un service que les gens s’en servent ». En effet, même si des douches publiques existent, poursuit-elle, les lieux sont parfois insalubres et ne conviennent pas à tous, notamment aux femmes, qui ne s’y sentent souvent pas en sécurité. Mobil’douche, c’est un peu la salle de bains à gauche au fond du couloir qui se serait déplacée à côté de la tente plantée sur le trottoir. Ici, les gens viennent seuls. « C’est un accueil individuel et inconditionnel. Tout est fait pour qu’ils puissent se reposer et oublier la rue », continue la présidente. Les équipes accueillent une population variée, aussi bien des personnes âgées que des lycéens qui se sont retrouvés à la rue.

Plusieurs jours par semaine, les responsables de maraudes sillonnent les rues de Paris et de différentes villes de banlieue proches (Vanves, Malakoff…) à bord de leurs camping-cars réaménagés, allant à la rencontre des gens mal ou pas logés. « C’est nous qui sommes mobiles, donc c’est nous qui nous arrêtons auprès d’eux », insiste Ranzika Faïd. Trois mobil’douche existent à présent en Île-de-France, ainsi qu’un quatrième en Avignon (Vaucluse). De nombreux services similaires existent en province, de Marseille à Dijon en passant par Nantes ou Lyon.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]