Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sainte-Marie de Kédiri, où quand l’enfance missionaire s’incarne sur l’île de Java

INDONESIA CHILDREN
Des enfants de l'école Sainte-Marie de Kédiri.
Partager

À l'est de l'île de Java, une école bénéficie d'un programme mis en place par les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM), qui soutient 120 élèves aux faibles ressources, afin qu'ils bénéficient de leur éducation dans les meilleures conditions possibles.

L’école Sainte-Marie de Kédiri n’est pas publique. Elle reçoit donc peu de subventions et dépend par conséquent des frais de scolarité. Des frais que certains élèves ne pourraient pas honorer sans la participation des Œuvres Pontificales Missionnaires. Outre ce soutien financier, indispensable, le programme mis en place permet aussi d’apporter une aide alimentaire. Il propose deux fois par semaine un repas sain, comprenant des légumes, afin d’encourager les enfants à varier leurs menus. Quatre fois par an, les responsables du programme font les courses pour leur famille. Ils constatent : « Nous voyons que les enfants deviennent plus sains et que leur envie d’étudier augmente ».

Initiation à l’écologie

Parmi les activités proposées, les enfants ont été emmené cette année dans une ferme biologique. Une initiation à l’écologie qui touche à un enjeu capital dans un pays frappé par une déforestation alarmante. Ils observent les pratiques de cette agriculture respectueuse de l’environnement et sont invités à y participer, en plantant des espèces comestibles et en prenant soin des animaux domestiques. « Notre rêve serait que nos enfants puissent, de jour en jour, aimer leur terre, faire attention à celle-ci en respectant et en prenant soin de la nature », expliquent les organisateurs.

Des enfants missionnaires

Ils se réjouissent de voir que les enfants récupèrent l’énergie qui leur est donnée et veulent aider à leur tour. Ceux d’entre eux qui sont catholiques ont créé le groupe des Enfants de Marie. Ils réalisent des œuvres caritatives et pastorales telles que des visites aux pauvres et aux malades, font des animations pour les enfants les plus pauvres. « Ils constituent un grand exemple pour les pauvres du district de Donayan-Kediri », assurent les éducateurs.

Ces enfants suivent l’intuition du fondateur des Œuvre Pontificale de l’enfance missionnaire, Mgr Charles de Forbin-Janson. Au milieu du XIXe siècle, il fut bouleversé d’apprendre que des enfants chinois mourraient sans avoir reçu le baptême. Il ne pouvait pas se rendre sur place et eu l’idée d’impliquer les enfants français, qui pouvaient apporter une aide matérielle et spirituelle. Il leur demandait d’offrir un « Je vous salue Marie » par jour et un sou par mois. L’initiative, débutée en 1843, grandit sous la devise « Les enfants aident les enfants », qui résume le charisme de l’Œuvre.

Elle se propagea, à partir de la France, en Belgique, en Espagne, en Italie et dans de nombreuses autres nations. Elle fut reconnue comme Pontificale par le pape Pie XI le 3 mai 1922. Aujourd’hui, l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance est présente dans plus de 150 pays.

Prenez part à la mission d’évangélisation ! Faites un geste de partage : donnez, maintenant !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]