Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le missel romain bientôt traduit en langue corse ?

MISSEL ROMAIN
Pascal Deloche I Godong
Missel romain.
Partager

Alors qu’une nouvelle traduction du Missel devrait arriver en France en 2019, l’épiscopat français a décidé d’initier les démarches pour traduire le missel romain en…langue corse.

L’île de Beauté aura-t-elle bientôt son missel en corse ? Réunis pour leur assemblée plénière à Lourdes du 3 au 8 novembre, les évêques de France ont annoncé qu’ils allaient entreprendre les démarches auprès de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements (Vatican) afin de traduire le missel romain en langue corse.

« Dans l’Église, pour l’instant, certaines lectures peuvent être en corse et j’ai, par ailleurs, mis en place une commission depuis au moins trois ans qui travaille sur un missel en langue corse mais cela demande du temps et doit être validé par le Vatican », a expliqué il y a quelques mois à La Croix, Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio.

Livre liturgique qui rassemble les textes et indications rituelles et musicales, nécessaires à la célébration de la messe par le prêtre selon le rite romain, le missel, traduit en langue corse, permettrait ainsi de célébrer des messes intégralement en corse.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]