Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi Notre-Dame de Paris est à elle seule un livre d’histoire

© Pixabay | nuno_lopes
Cathédrale Notre-Dame de Paris. Vue intérieure.
Partager

Ce dimanche, la cathédrale Notre-Dame de Paris fera mémoire de la fin de la Première Guerre mondiale lors d'une messe célébrée à 18h30.

Ce dimanche à 18h30, pour le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, présidera une messe internationale dans la cathédrale Notre-Dame. Célébrée dans ce sanctuaire où l’on rend grâce pour les grands événements de l’histoire de France, cette Eucharistie revêt un sens particulier. C’est ici que le 17 novembre 1918, le cardinal Amette, alors archevêque de Paris, célébra un Te Deum après la victoire française. C’est dans ce même monument aux deux tours dressées vers le ciel que le général de Gaulle, les chefs de la Résistance et le général Leclerc se rendirent à pied le 26 août 1944 pour chanter le Magnificat, après avoir traversé Paris libéré.

Celle que Victor Hugo définit comme une « vaste symphonie en pierre, […] puissante et féconde comme la création divine », a accompagné la France depuis plus de 800 ans dans ses peines et ses joies. Elle n’était pas encore achevée en 1270 que les parisiens y ont veillé le corps du Roi Saint Louis qui était mort à Tunis. Véritable témoin de l’histoire de France, c’est dans ce sanctuaire que Philippe le Bel a ouvert les premiers Etats Généraux en 1302. Sachez que c’est aussi ici qu’Henri IV s’est solennellement converti au catholicisme, quelques années après avoir épousé Marguerite de Valois au même endroit. Tout le monde connait aussi ce tableau de Jean-Louis David où le pape Pie VII y a sacré Napoléon Ier empereur des Français en 1804. C’est à Notre-Dame de Paris que cela se passait également.

Domaine public

Avec cette messe internationale ce 11 novembre 2018, la cathédrale parisienne poursuit encore sa mission aujourd’hui.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]