Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Thérèse d'Avila
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Au Burkina, une ferme spiruline pour les enfants abandonnés

© CAED Sainte Thérèse de Loumbila

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 10/11/18

L’Enfance Missionnaire internationale soutient chaque année de nombreux projets liés à l’enfance dans le monde. Découvrez l’orphelinat Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus de Loumbila (Burkina Faso) qui s’est lancé dans une production de spiruline.

Une ferme spiruline, en voilà une idée ! Pas de panique, on vous explique le projet. D’ailleurs, la spiruline, vous connaissez ? Il s’agit d’une algue qui existe depuis trois milliards d’années. D’une richesse énergétique exceptionnelle, elle contient entre 50 et 70% de protéines. Moins sucrée que la praline, plus fondante que la nougatine, elle est utilisée dans différents pays comme complément alimentaire afin de combattre la malnutrition.

Une manne nutritive

L’Enfance Missionnaire a choisi de soutenir l’orphelinat Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de Loumbila, situé à 18 kilomètres au nord-est de Ouagadougou (Burkina Faso) pour un projet bien particulier : construire de nouveaux bassins de récolte de spiruline — ce qui impliquait d’assurer le système électrique et de gérer les semences — ainsi qu’un laboratoire, afin d’augmenter la production de spiruline et d’assurer l’autofinancement de l’orphelinat. En effet, le centre en utilise à gogo afin de pallier la malnutrition des nouveaux arrivants, essentiellement les nouveaux-nés, souvent affaiblis par la faim lorsqu’ils débarquent à l’orphelinat. Ils en reçoivent chaque jour une portion, ce qui leur permet un meilleur équilibre alimentaire. La spiruline de Loumbila est réputée pour sa grande vertu. L’excédent de production est ensuite revendu à l’extérieur.

© CAED Sainte Thérèse de Loumbila
La culture de la spiruline se fait dans des bassins. La récolte s'effectue par un processus de filtrage et de séchage.

L’orphelinat Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a vu le jour grâce aux Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée, qui appartiennent à la famille missionnaire Donum Dei. Leur vocation est de porter l’Évangile au cœur de la société, y compris en s’insérant dans les structures de la vie sociale. À Loumbila, elles accueillent et accompagnent des orphelins et des enfants en situation de grande précarité victimes de violences, de rejet, ou dont la famille ne peut assurer la subsistance. Elles leur offrent un toit, de la nourriture, ainsi que des vêtements. Au-delà de cette aide matérielle, elles ont à cœur de les éduquer et de les former afin qu’ils puissent ensuite prendre sereinement leur place dans le monde des adultes. Depuis sa création en 1995, le centre a accueilli plus de 400 enfants.

De nombreux projets

Le centre, qui poursuit de nombreux projets (une pizzeria-boulangerie, un jardin maraîcher, un élevage de bovins, de caprins et de volaille…), espère assurer sa propre autonomie d’ici 2020, notamment en augmentant sa production de légumes et de viande afin d’offrir aux enfants des repas plus riches et plus variés, essentiels à leur bon développement.


SISTER NANCY

Lire aussi :
Sœur Nancy, au service des jeunes enfants en Haute-Birmanie

L’Enfance Missionnaire est l’une des quatre branches des Œuvres Pontificales Missionnaire. Son objectif est de faire face aux besoins spirituels et matériels des enfants en difficulté à travers des aides en matière d’éducation, de santé ou d’évangélisation. Née en 1843 de l’intuition de Monseigneur Charles de Forbin-Janson, un évêque français, l’organisation soutient plus de 3.000 projets sur différents continents : jardin d’enfants en Indonésie, institut pour enfants sourds-muets à Haïti, activités auprès de jeunes lourdement handicapés en Algérie… Un véritable tour du globe au service de la jeunesse.

Prenez part à la mission d’évangélisation ! Faites un geste de partage : donnez, maintenant !

Tags:
burkina fasoL'Esprit missionnaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
6
Agnès Pinard Legry
Y a-t-il eu plus d’abus sexuels dans l’Église que dans le reste d...
7
confession
Mgr Bruno Valentin
Et si le rapport Sauvé nous aidait à mieux confesser ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement