Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sous l’Arc de Triomphe, un hommage aux 5.098 prêtres morts pendant la Grande Guerre

FLAME PARIS
Partager

À l'occasion du centenaire de l’armistice de 1918, les cérémonies d'hommages aux soldats morts pour la France se multiplient. Parmi eux, de nombreux religieux.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Le chiffre est éloquent. 5.098 prêtres sont morts pendant la Grande Guerre. Quant aux religieuses, elles ne sont pas moins de 375 à avoir donné leur vie au service des soldats. Des chiffres qui témoignent que l’Église n’était pas en retrait, mais bien au cœur des combats, au service de la liberté de la nation. D’une certaine façon, on peut dire que la Grande Guerre a consacré « la réconciliation de l’autel et de la République ».

La flamme de l’Arc de Triomphe, tout un symbole

Ce jeudi 8 novembre, à 18h30, la flamme de l’Arc de Triomphe sera ravivée comme chaque soir. Le monument a en effet été conçu en mémoire du sacrifice de l’armée française durant la Première Guerre mondiale. Cette fois-ci, le geste aura une portée particulière puisqu’il sera dédié aux hommes et femmes de Dieu qui ont donné leur sang lors de la « Der des Ders ». Une messe sera ensuite célébrée à l’église Saint-Honoré-d’Eylau (Paris XVIe), présidée par Mgr de Romanet, évêque aux Armées françaises.

Dimanche 11 novembre, une messe du centenaire de la Grande Guerre sera célébrée à 7h dans la chapelle de l’École militaire et diffusée par Le Jour du Seigneur. Le temps de mémoire se poursuivra à 18h30 à Notre-Dame de Paris, lors d’une messe internationale présidée par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, et retransmise sur KTO. C’est d’ailleurs à l’intérieur de la même cathédrale qu’un Te Deum avait été chanté le 17 novembre 1918 en l’honneur de l’armistice.

Découvrez dans le diaporama ces hauts lieux de mémoire de la Grande Guerre :

Tags:
armistice
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]