Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconActualités
line break icon

Le pape François s′interroge sur la guerre au Yemen

POPE FRANCIS AUDIENCE

Antoine Mekary | ALETEIA | I.MEDIA

I.Media - Publié le 06/11/18

La paix au Yemen commence ″chez nous, dans nos institutions″, a expliqué le pape François au cours de son homélie à la résidence Saint-Marthe lors de la messe célébrée le 5 novembre 2018

Au Yemen, environ 1,8 million d’enfants souffrent de malnutrition et 400.000 risquent leur vie, rapporte L’Osservatore Romano, le quotidien du Vatican, dans son édition du 5-6 novembre. Ce pays est devenu « un enfer pour les enfants », selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance, l′UNICEF : un enfant meurt toutes les dix minutes. A ce titre, cette agence consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants a appelé les belligérants – notamment l′Arabie saoudite et l′Iran – à mettre fin aux combats.




Lire aussi :
Le calvaire des filles de mère Teresa au Yémen

« Quand on lit les nouvelles des conflits, on pense à celles de la faim des enfants au Yémen, fruit de la guerre″, a déclaré le pape François. Mais « la même guerre » sévit « chez nous, dans nos institutions », a expliqué le pontife, à cause de la recherche de ses propres intérêts. Ainsi, la paix au Yemen commence selon lui dans les familles, les paroisses, les institutions, sur le lieu de travail, par la recherche de « l’unanimité et de l’harmonie ». C′est ainsi que ″nous aiderons à la paix du monde, de tous les peuples », a-t-il ajouté.

Au moins 150 rebelles houthis sont morts dans des raids aériens au cours des derniers jours. Les forces pro-gouvernementales et la coalition emmenée par l’Arabie saoudite avancent vers Al-Hodeïda, le premier port du Yémen. C′est là que sont retranchés les combattants chiites houthis soutenus par l’Iran. En juin dernier, le Souverain pontife avait demandé de réaliser tous les efforts possibles pour trouver une solution au conflit qui frappe au Yémen afin d’éviter une « aggravation de la situation humanitaire déjà tragique ». Depuis 2014, ce conflit a causé plus de 10.000 morts et près de dix millions de personnes nécessitent une aide humanitaire d’urgence.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement