Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François s′interroge sur la guerre au Yemen

POPE FRANCIS AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA | I.MEDIA
Partager

La paix au Yemen commence ″chez nous, dans nos institutions″, a expliqué le pape François au cours de son homélie à la résidence Saint-Marthe lors de la messe célébrée le 5 novembre 2018

Au Yemen, environ 1,8 million d’enfants souffrent de malnutrition et 400.000 risquent leur vie, rapporte L’Osservatore Romano, le quotidien du Vatican, dans son édition du 5-6 novembre. Ce pays est devenu « un enfer pour les enfants », selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance, l′UNICEF : un enfant meurt toutes les dix minutes. A ce titre, cette agence consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants a appelé les belligérants – notamment l′Arabie saoudite et l′Iran – à mettre fin aux combats.

« Quand on lit les nouvelles des conflits, on pense à celles de la faim des enfants au Yémen, fruit de la guerre″, a déclaré le pape François. Mais « la même guerre » sévit « chez nous, dans nos institutions », a expliqué le pontife, à cause de la recherche de ses propres intérêts. Ainsi, la paix au Yemen commence selon lui dans les familles, les paroisses, les institutions, sur le lieu de travail, par la recherche de « l’unanimité et de l’harmonie ». C′est ainsi que ″nous aiderons à la paix du monde, de tous les peuples », a-t-il ajouté.

Au moins 150 rebelles houthis sont morts dans des raids aériens au cours des derniers jours. Les forces pro-gouvernementales et la coalition emmenée par l’Arabie saoudite avancent vers Al-Hodeïda, le premier port du Yémen. C′est là que sont retranchés les combattants chiites houthis soutenus par l’Iran. En juin dernier, le Souverain pontife avait demandé de réaliser tous les efforts possibles pour trouver une solution au conflit qui frappe au Yémen afin d’éviter une « aggravation de la situation humanitaire déjà tragique ». Depuis 2014, ce conflit a causé plus de 10.000 morts et près de dix millions de personnes nécessitent une aide humanitaire d’urgence.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]