Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Hidalgo et Wauquiez se mobilisent pour Asia Bibi

ASIA BIBI
ARIF ALI I AFP
Des extrémistes pakistanais protestent à Islamabad le mercredi 31 octobre, quelques heures après l'annonce de l'acquittement d'Asia Bibi.
Partager

La maire de Paris et le président des Républicains ont demandé lundi dans des messages séparés aux autorités françaises d’intervenir pour « sauver la vie » de la chrétienne pakistanaise.

La Cour suprême du Pakistan a décidé fin octobre d’acquitter Asia Bibi qui avait été condamnée à mort en 2010 pour « blasphème ». Cette décision a provoqué l’ire des islamistes qui ont bloqué les principaux axes du pays pendant trois jours poussant le gouvernement à signer un accord. Comme un aveu de faiblesse, il s’y s’engage à lancer une procédure pour interdire à Asia Bibi de quitter le territoire et à ne pas bloquer une requête en révision du jugement d’acquittement. De nombreuses personnalités se sont émues de la situation.

« La France a le devoir de lui venir en aide, ainsi qu’à sa famille, en intervenant auprès du Pakistan pour qu’il l’autorise à se réfugier dans un autre pays, où elle sera en sécurité et où elle pourra pratiquer sa religion chrétienne en toute liberté » a souligné lundi la maire de Paris, Anne Hidalgo. En 2014, la Mairie de Paris avait attribué à Asia Bibi la citoyenneté d’honneur à la chrétienne. « Maintenant qu’elle est acquittée, je suis prête à l’accueillir à Paris (…) et l’accompagner elle et les membres de sa famille pour qu’ils puissent s’intégrer durablement en France », a assuré la maire de Paris.

De son côté, Laurent Wauquiez, le président des Républicains, a appelé Emmanuel Macron à « tout mettre en œuvre pour sauver la vie » d’Asia Bibi « et faire en sorte qu’elle puisse être accueillie et protégée par la France ».

Dans un message vidéo publié lundi soir il estime que « la France doit faire pression sur le gouvernement pakistanais pour qu’Asia Bibi soit remise en liberté et qu’elle puisse quitter avec sa famille le Pakistan, où sa vie est en danger ». D’après lui, « c’est l’honneur du président de la République et de la France que d’offrir dans des moments comme ceux-ci sa protection ».

L’avocat de la Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, Saif-ul-Mulook, actuellement à La Haye, affirme avoir quitté son pays samedi sous la contrainte de l’ONU et des représentations diplomatiques de l’Union européenne au Pakistan : « Ils (l’ONU) et les ambassadeurs des nations européennes à Islamabad m’ont gardé pendant trois jours et puis m’ont mis dans un avion contre mon gré ». D’après lui, un responsable de l’ONU lui a assuré « s’occuper » d’Asia Bibi mais n’a pas évoqué de pays d’accueil potentiel pour des raisons de sécurité. Dimanche, le mari d’Asia Bibi a réclamé l’asile pour sa famille aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada.