Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconAu quotidien
line break icon

Coup de foudre : les signes de l'amour naissant

COUPLE FLIRTING

LDprod I Shutterstock

Aleteia Pologne - Publié le 02/11/18

Les mains qui tremblent, les jambes en coton, le cœur qui s'emballe, des papillons dans le ventre... Vous êtes prêt à déplacer les montagnes, vous débordez d’énergie... C'est le coup de foudre qui fait naître en vous une multitude de sentiments et de comportements. Difficile de savoir s'ils parlent vraiment le langage de l'amour. Mais quels sont les signes de l'amour naissant ?

Le coup de foudre peut frapper n’importe qui et n’importe quand. Cet éblouissement instantané qui provient de l’autre, cet amour du premier regard si souvent mis en scène au cinéma est plus rare dans la vraie vie. Certains l’attendent tout le long de leur existence. D’autres, marqués par un échec douloureux, le fuient pour ne plus souffrir. Entre romantisme et alchimie il est parfois difficile de savoir si le coup de foudre qui ne dure qu’un court moment peut se transformer en amour naissant.

Deux pas en avant, un pas en arrière

Quand vous tombez amoureux, vous êtes emporté par un véritable tourbillon d’émotions. Vous bataillez entre la fascination absolue de l’autre et une grande incertitude. Beaucoup de choses vous attirent comme un aimant chez l’autre : la joie, le désir, le sentiment de paix, la confiance, la reconnaissance, et en même temps, autant d’éléments vous éloignent. La peur d’être rejeté, moqué, chamboulé, la peur de ne pas être prêt ou de ne pas être à la hauteur… Vous vivez dans les tumultes d’hésitations, entre l’obsession d’être avec l’autre et l’angoisse d’en devenir dépendant. Cette valse « deux pas en avant, un pas en arrière » est le signe d’un amour naissant.

Cocktail magique et joues roses

Quand le coup de foudre vous frappe, c’est le corps qui parle en premier. L’anxiété qu’il suscite entraîne une poussée d’adrénaline, qui provoque une accélération du rythme cardiaque. Mais, en même temps, le sentiment amoureux qu’il soulève libère de la phényléthylamine, de la dopamine, de la sérotonine, des endorphines, à l’opposé de l’adrénaline. Ces hormones vont entraîner une dilatation des vaisseaux sanguins, exactement ce qui donne les fameuses joues roses. Certes, chacun agit avec une intensité différente, mais suffisamment puissante pour attirer les regards et les commentaires : « Tiens, elle est rayonnante, quelque chose a changé… elle doit être amoureuse ! « . Le coup de foudre influence aussi le timbre de la voix. Les femmes ont tendance à élever le ton, tandis que les hommes, eux, prennent une voix plus basse. Pour l’un comme pour l’autre, dans le but de mieux séduire.




Lire aussi :
7 lieux de retraites spirituelles pour les fiancés

De maladresse en maladresse

Il vous est difficile de vous concentrer sur autre chose que sur l’objet de vos sentiments ? Vous projetez en boucle les images de son sourire éblouissant, de ses beaux yeux, de son regard si habité… Vous nourrissez ainsi votre dépendance à l’autre. Même la simple évocation de l’être cher provoque chez vous un état de transe. Et cette force du désir vous fait commettre des maladresses. Alors que vous voulez impressionner l’autre et entamer une discussion tout en profondeur, vous êtes juste capable de lancer des banalités. Dans état amoureux la parole cède à l’émotion. Ce trouble provoqué par l’autre, le sentiment que la situation vous file entre les doigts, c’est peut être le signe d’une rencontre importante.

Des mises en scène dérisoires

L’amour naissant est nourri par les tourments. Afin de les masquer, vous inventez des petites mises en scène. Vous faites semblant d’être occupée alors que vous êtes libre comme le vent. Vous prétendez être prise pour la soirée et ne décrochez pas son coup de fil tant attendu ! En réalité, vous montez toutes ces mises en scènes dérisoires par peur de ne pas dévoiler vos sentiments.




Lire aussi :
« Saint Jean Paul II nous a préparé au mariage »

Le vertige du chagrin potentiel

Vous tentez de résister au vertige ? Vous essayez de vous raisonner ? Parce que « c’est trop tôt », ou parce que vous n’êtes pas prête ? Ou encore parce qu’il n’est pas « votre genre » ? La résistance que vous construisez pour s’opposer à l’amour naissant est justement un signe fort de l’amour naissant… Cette tentative de revenir dans le droit chemin de la raison correspond à la crainte de perdre le contrôle. Ce vertige provoqué par la peur de faire face au désir s’accompagne souvent de panique par procuration : et si cela ne durait pas ? Ne vaudrait-il pas mieux devancer ce chagrin potentiel et de fuir le bonheur, de peur qu’il ne se sauve lui-même ?

Des projections sur le futur heureux

Autre signe de l’amour naissant : les projections dans un futur commun heureux, même le plus prosaïque. En réalité, vous voulez vous rassurer sur le déroulement heureux de votre avenir ensemble. Penser alors que l’autre vous aime et vous désire permet mentalement de dépasser l’incertitude qui caractérise l’amour naissant. Mais il ne faut pas non plus tomber dans le piège de tomber amoureux de la projection de l’amour et non pas de la personne dont vous êtes amoureux. Aimer, c’est commencer à être prêt à faire de la place à l’autre et ne pas le mettre dans un cadre trop idéalisé.


COUPLE HANDS

Lire aussi :
Pourquoi l’amour peut se comparer au travail d’un artisan

L’embellissement aveugle

Quand vous tombez amoureux, vous tendez à minimiser les obstacles et à majorer les connivences. Vous interprétez alors tous vos points communs (même lycée, même lieu de vacances, même passion pour la littérature russe…) comme des signes du ciel. C’est normal : le sentiment amoureux a cette faculté d’enjoliver la relation, ce qui constitue en soi un agréable bénéfice mais qui peut rendre aveugle.

Comment savoir si vous êtes amoureux de l’autre ou juste… de l’amour ?

Beaucoup se croient amoureux de quelqu’un alors qu’ils sont simplement amoureux de l’amour. Dans ce cas, l’autre n’est là que pour combler une attente, un besoin. Comment savoir alors s’il s’agit d’amour ? Comment bien discerner ? Voici quelques conseils :

1. Prenez votre temps

Bien que vous pensiez que c’est le seul, le grand amour de votre vie, donnez-vous le temps de faire connaissance de l’autre. Prenez votre temps. Évitez de ne pas agir sous l’impulsion. Observez comment les choses vont évoluer entre vous.

2. Tenez vous aux faits

En étant sous l’influence d’un cocktail explosif d’hormones et d’émotions, il est facile de rêver d’un avenir commun. Au lieu de cela, vivez juste le moment présent. Soyez présent, ici et maintenant. Tenez-vous aux faits. Profitez du temps ensemble sans vous projeter dans l’avenir (évitez, dans votre imaginaire, de suspendre des rideaux dans votre future cuisine commune ). Grâce à cette attitude, vous vous donnerez toutes les chances d’entrevoir la vérité sur votre relation. Vous éviterez ainsi de rester dans une relation imaginaire.




Lire aussi :
Pourquoi l’amour n’est pas un jeu

3. Créez un petit groupe de soutien

Vos proches (réellement proches) tiennent à votre bonheur. Cela vaut la peine de les écouter et de connaître leur opinion sur la personne dont vous êtes amoureux. Ils peuvent discerner de façon sereine et voir ses qualités et ses défauts. Si jamais vous n’êtes pas d’accord avec leur avis, essayez de ne pas le rejeter immédiatement. Réfléchissez, prenez du recul, donnez-vous du temps pour bien discerner.

4. Confiez vous à Dieu

Afin de bien discerner, pourquoi ne pas faire une retraite spirituelle ? Confiez à Dieu votre histoire d’amour. Invitez Dieu dans votre cheminement. Posez-lui toutes vos questions. Mettez-vous à Son écoute. Il vous aidera à tomber le masque du jeu de la vie. Pourquoi pas une retraite à deux ? Ensemble, sous le regard de Dieu, en présence d’autres retraitants, vous expérimenterez l’une des meilleures façons de cheminer dans l’amour naissant que vous vivez.

Découvrez aussi comment retrouver la joie de vivre selon les grands saints :

Tags:
AmourCouple
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement