Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Gabriel Longueville béatifié, un cadeau pour les jeunes du monde entier

Capture d'écran France 3
Partager

Gabriel Longueville , un prêtre ardéchois assassiné en Argentine pendant la dictature militaire sera béatifié le 27 avril 2019. Ce week-end, 30 jeunes du diocèse de Viviers (Ardèche) seront reçus par le Pape François à l’occasion de la clôture du Synode.

Le jour de la clôture du Synode approche. Plusieurs diocèses se sont organisés pour être présents ce 28 octobre à Rome avec des jeunes. Parmi ces diocèses, celui de Viviers, en Ardèche, avec une délégation de 30 jeunes, que le Pape recevra en audience privée à cette occasion. Cet été ce groupe était parti en Argentine pour un pèlerinage sur les pas de Gabriel Longueville, prêtre de leur diocèse, parti en 1969 comme Fidei Donum en Argentine mais qui n’en est jamais revenu, assassiné en 1976 par la junte militaire pour son oeuvre en faveur des plus démunis.

43 ans après son martyre, ce prêtre ardéchois sera béatifié comme martyr de la foi le 27 avril 2019. Il ne sera pas le seul. Seront aussi béatifiés, son vicaire, le père Gabriel Carlos Murias, enlevé et assassiné avec lui ; Mgr Enrico Angelelli, évêque de La Rioja (Argentine), assassiné par les mêmes militaires alors qu’il revenait de la paroisse de Gabriel après avoir célébré ses obsèques ; un laïc de la paroisse Wenceslao Pedernera qui a subi le même sort. Le diocèse de Viviers fêtera la béatification du Père Gabriel le samedi 8 juin 2019 à Étables.

Une leçon de vie pour tous

Après leur visite en Argentine on peut imaginer que les jeunes ont hâte de partager avec le pape argentin l’expérience spirituelle, humaine, fraternelle et solidaire qu’ils ont vécue. C’est « une vraie grâce pour eux », souligne le diocèse, un moment fort que ce témoignage laissé par le père Gabriel en donnant sa vie pour sa foi. Ces jeunes ont souhaité le toucher du doigt en allant non seulement sur ses traces mais aussi sur celles des autre martyrs auxquels ils ont pu rendre hommage en allant sur leurs tombes. L’engagement du père Gabriel auprès des plus démunis en Argentine, pays où l’on vit sa foi différemment, interpelle les croyants. « C’est une leçon de vie pour les nouvelles générations », a confié Mgr Balsa avant leur départ. Ces jeunes ont entre 18 et 25 ans, c’est « une période de leur vie importante durant laquelle se forgent leurs valeurs personnelles », a-t-il ajouté, « un temps favorable pour leur fondation spirituelle », où « le message de paix et d’entraide que nous transmet le père Longueville leur parle profondément ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]