Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Indonésie : un « musée » pour la Vierge Marie

Maria Bunda Segala Suku
Partager

L’archevêque de Djakarta a inauguré, le 20 octobre dernier, "un musée" afin de populariser auprès des Indonésiens une image de la Vierge avec des traits plus « familiers », à même de les encourager à protéger leur unité nationale.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Renforcer chez les fidèles catholiques, l’amour de la nation et stimuler l’unité et l’harmonie sociale et religieuse. Ce désir, l’Église catholique en Indonésie le porte sans relâche et ne ménage aucun effort. Et quel meilleur moyen que de se placer sous la protection de la Vierge Marie, la Mère de Dieu, pour protéger cette unité et cette harmonie qui tremble à chaque poussée de l’islamisme radical ? Et quel meilleur moyen de les familiariser avec son image si ce n’est en lui donnant les traits de « toutes les ethnies » qui composent ce pays ? En janvier dernier, l’archevêque de Jakarta proclamait Maria, Bunda Segala Suku, Mère de toutes les ethnies, comme « emblème de l’unité nationale ».

Dix mois plus tard, Mgr Suharyo a inauguré pour le grand public un musée regroupant les images de Maria, Bunda Segala Suku au centre marial d’Indonésie (Mci). Sur la poitrine de la Vierge se trouve le Garuda Pancasila, le symbole héraldique de l’Indonésie. Sa tête est ornée d’un voile rouge et blanc, les couleurs du drapeau indonésien, et sur la couronne est représentée une carte du pays. L’archevêque de Jakarta avait rendu public le nom du lauréat du concours à l’origine de la nouvelle image, en mai 2017 : Robertus Gunawan, un catholique de Jakarta.

L’archevêque de Djakarta est un ardent défenseur de l’unité nationale. Déjà en 2016, à un moment où la résurgence des mouvements islamiques radicaux se faisait particulièrement sentir, Mgr Suharyo a pensé à un nouveau chapelet aux couleurs de la nation. Celui-ci a été inauguré en la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption et donné aux 65 paroisses de la ville de Djakarta. Un an auparavant, c’est la plus grande statue de Marie au monde qui a été inaugurée au sanctuaire marial d’Ambarawa (centre de l’île de Java), également comme symbole inter-religieux.

Découvrez en quoi la Vierge Marie est une maman « comme les autres » en cliquant sur le diaporama :

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]