Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconActualités
line break icon

Éthiopie, le long processus de paix

SOLDIERS ETHIOPIA

Magdalena Paluchowska I Shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 24/10/18

Le gouvernement éthiopien a annoncé ce 22 octobre avoir conclu un accord de paix avec l’ONLF, un groupe de rebelles séparatistes du sud-est du pays, mettant officiellement un terme à plus de trois décennies d’insurrection dans le pays.

C’est une nouvelle victoire diplomatique que vient de remporter le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed. Un accord de paix a été conclu ce dimanche 21 octobre entre le ministre éthiopien des affaires étrangères Workneh Gebeyehu, le vice-président de la région Somali Mustafa Omer et des membres du Front national de libération de l’Ogaden (ONLF), l’un des plus anciens groupes rebelles d’Éthiopie. Officiellement, cet accord met ainsi fin à plus de trente ans d’insurrection dans la région Somali de l’Éthiopie.

Trois décennies d’insurrection

« Les délégations du gouvernement éthiopien et de l’ONLF ont eu des discussions productives et ont conclu un accord historique permettant à l’ONLF de mener une lutte politique pacifique en Éthiopie », a indiqué le ministère éthiopien des Affaires étrangères dans un communiqué. En août, en amont de la signature de cet accord, le Parlement éthiopien avait retiré trois groupes armés, dont l’ONLF, de la liste des organisations considérées comme « terroristes » par le pays, incitant le groupe à déclarer un cessez-le-feu.




Lire aussi :
Espoirs de paix entre l’Éthiopie et l’Érythrée

En parallèle, le 16 septembre, un nouvel accord de paix avait été signé en Arabie saoudite entre l’Éthiopie et l’Érythrée, rappelant que la guerre entre les deux pays — qui a duré vingt ans — était terminée et qu’il était désormais prioritaire de travailler sur une plus grande coopération. Des zones économiques spécifiques devraient voir le jour « prochainement ».

Un Premier ministre réformateur ?

Avec ces deux accords de paix et la libération de prisonniers politiques, Abiy Ahmed, qui a pris ses fonctions en avril, renvoie l’image d’un Premier ministre réformateur qui tente d’ouvrir l’espace démocratique et de réconcilier le pouvoir central avec différents groupes d’opposition.

Tags:
Afriqueconflit
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement