Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 01 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Dire une messe pour des poules, pourquoi pas…

CHICKEN SUNSET

Moonborne I Shutterstock

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 22/10/18

En accueillant la demande d’une vieille dame de son diocèse, l’évêque de Rrëshen (Albanie), Mgr Gjergi Meta, descend dans la vie concrète de ses fidèles et rend un vrai service à la vie.

Mgr Gjergj Meta avait l’habitude des demandes de messes un peu particulières, et celle-ci au premier abord lui paraissait des plus farfelues, mais finalement pas tant que ça. Passé le premier moment de stupeur et d’hilarité bienveillante avec son assistante paroissiale, l’évêque de Rrëshen, en Albanie, a pris le morceau de papier où une vieille dame avait inscrit une demande singulière : « Dire une messe pour mes poules », et l’a conservé devant son ordinateur, frappé peu à peu du contraste entre le monde virtuel, parfois aliénant et frustrant dans lequel cet outil le faisait entrer, et cette simple feuille écrite à la main qui le ramenait à la vraie vie sur terre.


GANT RAIN

Lire aussi :
Une messe pour demander de la pluie… en Belgique

La préoccupation de cette vieille dame lui est allée droit au cœur, confie l’évêque dans une tribune parue sur le site de l’agence Sir, l’agence catholique d’information italienne. Elle le ramenait à « la vie réelle » où pour beaucoup de gens, comme cette femme, « les seuls moyens de subsistance sont quelques poules, une vache, des chèvres ou des moutons », des choses « chères et précieuses » et si quelque chose de mal leur arrive, « c’est toute la famille qui aura des ennuis », dit-il. Dans son diocèse, il y a des familles qui peuvent envoyer leurs enfants à l’école, leur acheter des livres et des cartables, ou payer les frais de scolarité à l’université grâce aux produits obtenus. « Je vois tous les jours sur les trottoirs des gens qui vendent leurs produits du jour, des œufs, deux ou trois bouteilles de lait, des légumes frais cueillis dans leur jardin… Ils vendent pour gagner leur journée », témoigne Mgr Meta.

Ainsi une messe pour la vigne, pour les pommes de terre, pour les produits de la terre et… pour les poules, rien finalement de plus normal pour un pasteur appelé à servir la vie. En disant une messe pour les poules de cette vieille dame, poursuit Mgr Meta, « je descends dans la vie concrète… je sers sa vie et celle de sa famille ». Et de cette façon, conclut-il, « je fais entrer la vie dans nos célébrations, donnant par ces « petites choses » encore plus de souffle à nos prières ». Et c’est pourquoi c’est « de tout cœur » qu’il dira une messe pour les poules de cette vieille dame.


TETE DE POULE

Lire aussi :
Comment l’Église a rendu les poules gentilles

Tags:
animauxMesse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement