Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Un septième prêtre mexicain tué depuis le début de l’année

ICMAR ORTA
Partager

Le corps sans vie d’Ícmar Arturo Orta, curé d’une paroisse à Tijuana, dans le sud du Mexique, a été retrouvé sans vie deux jours après sa disparition.

Tout le monde le craignait. Quelques jours après sa disparition, le 13 octobre dernier, le prêtre mexicain Ícmar Arturo Orta a été retrouvé sans vie, dans une rue de Tijuana, au nord-ouest du Mexique, rapporte l’agence Fides. Curé de la paroisse Saint Louis Roi de France, le prêtre avait disparu le 11 octobre après avoir célébré la messe dans un autre quartier de la ville. Selon un premier rapport de la police il a été retrouvé pieds et poings liés et avec des signes de violence sur tout le corps. Il aurait été assassiné par balle alors qu’il conduisait son véhicule.

Les obsèques du prêtre mexicain, ont été célébrées ce 17 octobre au Sanctuaire Notre-Dame du Sacré-Cœur, à Tijuana. La mort de p. Ícmar porte à sept le nombre de prêtres assassinés au Mexique depuis le début de l’année, et à 29 le nombre total des victimes dans le monde : 13 en Amérique, 12 en Afrique, 3 en Asie et 1 en Europe.

Selon les chiffres de l’Église mexicaine, 23 prêtres ont été assassinés dans le pays depuis 2012, ce qui en fait l’État d’Amérique latine le plus dangereux pour les prêtres. Un manuel, publié par l’Église locale et distribué aux membres du clergé, donne des recommandations détaillées sur les procédures à suivre, tant pour prévenir la violence que pour y faire face le cas échéant.