Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 04 mars |
Saint Casimir
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Budget : vers des avantages fiscaux pour ceux qui prêtent des logements aux SDF ?

web-national-asembly-france-assemblee-nationale

© Assemblée nationale

La rédaction d'Aleteia - publié le 17/10/18

L’Assemblée nationale vient de voter deux amendements ouvrant à des avantages fiscaux pour les personnes mettant à disposition des biens immobiliers à destination des sans-abri ou mal-logés, via des associations.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Dans la nuit de mardi à mercredi 17 octobre, les députés ont adopté deux amendements au projet de budget 2019 accordant des avantages fiscaux aux personnes mettant à disposition des biens immobiliers à destination des sans-abri ou mal-logés, via des associations.


emmanuel macron

Lire aussi :
L’ambitieux « plan pauvreté » d’Emmanuel Macron

Portés par Christophe Blanchet, député La République en marche (LREM) de la quatrième circonscription du Calvados, ces amendements prévoient pour l’un la possibilité de déduire de l’impôt sur le revenu d’un propriétaire le montant de la taxe foncière d’un bien immobilier gracieusement mis à disposition des associations d’accueil et de logement des personnes défavorisées ou de ressources modestes reconnues d’utilité publique ; et pour l’autre d’ouvrir le droit de réduire de l’impôt sur le revenu 66% du montant de la valeur locative d’un bien immobilier gracieusement mis à disposition de ces mêmes associations.




Lire aussi :
« Sortir du cycle de l’urgence » : le Secours catholique lance son agence immobilière sociale

Près d’une centaine de députés LREM, soit un tiers du groupe majoritaire, a cosigné ses amendements, dont Gabriel Attal et Christelle Dubos nommés mardi secrétaires d’État. Des élus MoDem, UDI et socialistes ont également soutenu ses propositions soulignant qu’elles allaient « dans le bon sens », d’autant qu’une personne logée ainsi coûterait moins cher à la collectivité.




Lire aussi :
Investissement : un placement éthique, c’est possible

Ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin a néanmoins mis en garde contre des risques d’« optimisation fiscale » ou de censure par le Conseil constitutionnel et suggère plutôt une suppression pure et simple de la taxe foncière pour ces personnes, « quitte à compenser » financièrement cette ressource pour les communes.

Tags:
logementPauvretéPolitique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement