Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’autre prière de Léon XIII pour protéger l’Église du diable

LUCIFER
LUCIFER: "Nosilec luči" ali "jutranja zvezda" (pred njegovim padcem).

Kako si padel z neba, danica, sin zore, zgrmel na zemljo, zmagovalec narodov (Iz 14,12).
Partager

Pour ce mois d’octobre, voici une prière à saint Joseph, patron de l’Église universelle, recommandée par saint Léon XIII à réciter à la fin du chapelet.

Au cours de ce mois d’octobre, les catholiques sont invités à réciter le rosaire et à prier l’archange Michel en utilisant la prière d’exorcisme du pape Léon XIII pour protéger l’Église du démon. Mais saviez-vous que Léon XIII tenait également beaucoup à ce que les fidèles accompagnent leur chapelet d’une prière à saint Joseph ? En Union avec la Sainte Vierge et Saint Michel archange, disait-il, saint Joseph aide les chrétiens à renvoyer le diable en enfer.

Saint Joseph est chargé de veiller à la sécurité du Rédempteur et de Sa Mère, la Vierge Marie, et de protéger aujourd’hui le Corps mystique du Christ qu’est l’Église. Les démons le savent, et ils savent combien il est puissant dans sa tâche. Il est leur « terreur », alors ils font tout pour le faire oublier dans le combat contre les ténèbres. Mais Léon XIII, le 15 août 1889, s’exprime publiquement — une première dans l’Église — sur l’importance d’invoquer saint Joseph — qu’il vient de proclamer patron de l’Église universelle — « avec une grande piété et une grande confiance, en même temps que la Vierge, Mère de Dieu », dans les moments de difficultés et d’épreuves. « Surtout lorsque la licence de tout oser pour la ruine de la religion chrétienne semble laissée à la puissance des ténèbres », précise-t-il dans sa lettre encyclique Quamquam pluries. Le peuple chrétien doit s’habituer à cette vénération en l’enracinant « dans les mœurs et dans les institutions catholiques », exhorte-t-il.

Et c’est ainsi que fut prescrit « chaque année à perpétuité », pour tout le mois d’octobre, une prière à saint Joseph en même temps que la récitation du rosaire. Cette prière est recommandée pour éloigner le démon et les tentations de toutes sortes :

« Nous recourons à vous dans notre tribulation, ô Bienheureux Joseph, et après avoir imploré le secours de votre Sainte Épou­se, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage. Par l’affection qui vous a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu, par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a conquis au prix de son sang, et de nous assister dans nos besoins. Protégez, ô très sage gardien de la divine Famille, la race élue de Jésus-Christ. Préservez-nous, ô Père très aimant, de toute souillure d’erreur et de corruption, soyez-nous favorable, ô notre très puissant libérateur. Du haut du ciel, protégez-nous dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres. Et de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sain­te Église de Dieu, des embûches de l’ennemi et de toute adver­sité. Couvrez chacun de nous de votre perpétuelle protection, afin que, à votre exemple, et soutenus par votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir, et parvenir à la béatitude éternelle. Ainsi soit-il ». (L’Évangile de la vie)

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]