Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Vidéo : on ne peut pas « mépriser » la vie humaine

POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA
Partager

La vie humaine est une œuvre de Dieu que les hommes ne peuvent “mépriser”, a déclaré le pape François lors de l'audience générale du mercredi sur la place Saint-Pierre au Vatican le 10 octobre 2018.

Le Souverain pontife a poursuivi son cycle de catéchèses sur les Dix commandements ce mercredi 10 octobre. Il s’est penché cette fois-ci sur le 5e du Décalogue, une formule “concise et catégorique” : « tu ne tueras point » (Ex 20, 13). « Ne méprisez pas la vie » a lancé le successeur de Pierre. Car l’interdiction de tuer vaut pour toutes les vies, pour la vie des autres, ainsi que pour la sienne. Mépriser la vie, a-t-il expliqué, revient à rejeter « l’œuvre de Dieu ». Or, pour le chef de l’Eglise catholique, on ne peut rejeter « ce que Dieu a tant aimé ».

Dans chaque vie « fragile et menacée », a poursuivi le pontife, le Christ cherche le cœur des hommes pour leur révéler « la joie de l’amour ». Cela vaut la peine d’accepter chaque vie, selon lui, car « chaque homme vaut le sang du Christ lui-même ». Pour l’évêque de Rome, c’est la peur qui conduit l’homme à rejeter la vie. Mais aussi « les idoles de ce monde », tels que l’argent, le pouvoir ou le succès.

Jean Paul II, un guide pour les fidèles

A l’approche du 40e anniversaire de l’élection du pape Jean Paul II sur la chaire de saint Pierre le 16 octobre 1978, des fidèles de l’archidiocèse de Cracovie sont en pèlerinage à Rome. Pour l’actuel chef de l’Eglise catholique, le « grand pape » polonais a introduit l’Eglise dans le « nouveau millénaire ». Selon lui, son enseignement, son exemple de sainteté et son intercession « guident et protègent » les fidèles.

Fin septembre, le pape François avait demandé aux catholiques de réciter le chapelet tous les jours pendant le mois d’octobre afin de « protéger l’Eglise du diable ». Au tiers du mois, le pontife a encouragé les pèlerins lusophones à persévérer et à le prier en famille « afin que se reflète aussi dans l’Eglise domestique le modèle de Marie ». Pour lui, « le secret de [la] sérénité » de la mère du Christ se trouve dans la certitude que “rien n’est impossible à Dieu”.

« Priez le Rosaire, invoquez l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie pour tous vos besoins et pour l’Eglise », a insisté le pontife face aux Italiens, afin que l’Eglise soit toujours plus « sainte et missionnaire ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]