Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconArt & Voyages
line break icon

Le piton de Katskhi, un ermitage haut perché

KATSKHI PILLAR

Andrei Bortnikau | Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 09/10/18

Dans le village de Katskhi, en Géorgie, un ermitage orthodoxe se dresse en haut d'un monolithe naturel à une quarantaine de mètres de hauteur. Stupéfiant.

Maxime Qavtaradze, un ancien prisonnier devenu moine, vit dans un ermitage hors du commun. Jugez plutôt. Le sien est situé tout en haut d’un piton rocheux d’une quarantaine de mètres de hauteur, dans le village de Katskhi (Géorgie). À son sommet, une plateforme d’environ 150 m2, à peine la taille d’un terrain de volley-ball. Et pourtant, dans cet espace exigu, ont été édifiées Saint-Maxime-le-confesseur, une église orthodoxe vieille de plus d’un millénaire, et trois cellules d’ermites, une cave à vin et une courtine. L’endroit est absolument vertigineux.

Redécouvert au XX siècle

La légende veut que des stylites, des ermites des débuts du christianisme, aient habité les lieux. Mais les fondations suggèrent plutôt une occupation depuis l’an 1.000 et jusqu’au XIIIe siècle. Une inscription en géorgien laisse croire qu’il était encore utilisé à cette époque. Ensuite, les sources sont muettes jusqu’à ce qu’un intrépide alpiniste escalade le monolithe en 1944. Le sanctuaire a ensuite repris vie dans les années 1990 quand Maxime Qavtaradze s’y est installé. C’est lui qui a entrepris des restaurations, ajouté une petite maison et fait construire une échelle de fer grâce à laquelle il descend de son bloc rocheux deux fois par semaine. Un lieu que l’on devine propice à la rencontre de Dieu pour ce stylite des temps modernes.

Cliquez ici pour découvrir le piton de Katskhi en images :

Tags:
monastereorthodoxes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : Mgr Aupetit invite ...
Domitille Farret d'Astiès
Après The Voice, les prêtres orthodoxes sorte...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement