Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Pour nous, Dieu sort son Joker !

JOKER
By Zurijeta | Shutterstock
Partager

Aujourd’hui l’appel de Dieu retentit encore dans nos vies ! Si son appel à être saint n’a pas eu d’écho en nous ; si son appel à être parfait nous a laissé de marbre, Dieu nous lance un ultime appel ! Celui de la Miséricorde.

Je m’adresse à ceux que la sainteté rebute malgré le pressant appel de Dieu à être saint comme Il est saint (Lv 19, 2). Il est vrai que beaucoup ignorent cet appel de Dieu car peu ont le Livre des Lévitiques sur leur table de chevet. Je m’adresse aussi à ceux que le fait d’être parfaits exaspère et qui ont certainement mille bonnes raisons. Pourtant Dieu, les y invite, afin de devenir comme Lui (Mt 5, 45).

Si Dieu pouvait désespérer de l’Homme, je crois qu’il le ferait volontiers… Mais Dieu a plus d’un tour dans son sac et Il n’a pas eu besoin de conseillers pour faire ce qu’il a fait… Devant nos blocages, Dieu doit faire preuve de plus d’ingéniosité encore que lors de la création du monde. Le « rien » n’a pas résisté à sa volonté. Par contre, nous, nous résistons à nous laisser recréer.

Aujourd’hui Dieu nous fait une offre spéciale, il sort son Joker pour nous convaincre de répondre à son appel à Lui ressembler. Il nous offre gratuitement de devenir « miséricordieux », selon la parole de Jésus  : « Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux » (Lc 6, 36). Va-t-on, aujourd’hui encore résister à ce désir de notre Père céleste, de prendre son visage, de devenir comme Lui ? Peut-on refuser de vivre en jetant sur le monde, sur les autres, sur nous-mêmes, un regard de miséricorde ?

Lorsque nous parviendrons au terme de notre parcours en ce monde, quand nous ferons le bilan de notre vie ; nous expliquerons à Dieu qu’en ce qui concerne la sainteté, il avait mis la barre trop haut. Elle n’était pas à notre portée, tellement en dehors de notre réalité, si loin de nos capacités… Et Dieu sera d’accord avec nous. Il nous demandera alors : « pourquoi n’as-tu pas voulu être parfait  ? » Nous lui expliquons avec conviction que nous avons été traumatisés par la perfection de notre père, de notre mère, voire de notre sœur ou de notre frère… Et Dieu regardant avec nous la vidéo de notre vie (ce fameux film que revoient ceux qui ont frôlé la mort), trouvera que, de fait, nous avons des excuses — l’entourage était trop Top.

Alors Dieu finira par nous demander  : « Mais comment se fait-il que tu n’aies pas accepté ma proposition de devenir miséricordieux  ? » Je dois reconnaître que là nous aurons du mal à trouver une excuse… Comme le dit saint Jacques dans son épître  : « La miséricorde se rit du jugement » (Jc 2, 13) Jésus lui-même nous donne la règle du jeu : « La mesure dont nous nous sommes servis pour les autres servira aussi pour nous… » (Mt 7, 2). En sortant son Joker — la miséricorde —, Dieu nous lance un appel ultime à être comme Lui.

Il nous faut tout faire pour devenir miséricordieux et choisir le régime fiscal spirituel sous lequel nous voulons vivre : celui de la rétribution en fonction de la qualité de nos actes ou celui de la grâce liée à la miséricorde que nous aurons manifesté dans notre vie.

Alors de grâce, acceptons cette proposition de Dieu et devenons miséricordieux  !

Pour en savoir plus :

L'ADN du chrétien : l'Esprit Saint au secours de nos vies

L’ADN du chrétien : l’Esprit saint au secours de nos vies, Alain Noël, Mame, avril 2018, 240 pages, 14,90 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]