Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le « petit frère » du Mont Saint-Michel retrouve toute sa beauté

Une vue générale sur le prieuré.
Partager

Racheté en 2014 par la Fondation du Mont-Saint-Michel, le prieuré du Mont-Saint-Michel d'Ardevon retrouve petit à petit son éclat d'origine. Il a été béni ce vendredi 5 octobre par Monseigneur Le Boulc'h, évêque de Coutances et Avranches.

C’est un maillon essentiel de l’abbaye du Mont Saint-Michel qui est en train de renaître. Extension continentale de l’abbaye, le prieuré d’Ardevon, qui était il y a quelques années à l’état de ruine, est en passe de retrouver sa beauté et sa vocation d’origine : l’accueil, l’échange et la transmission.

Construit au XIIIe siècle, le prieuré était la base arrière de l’abbaye, située à quatre kilomètres du sanctuaire, sur le continent. C’était un lieu de convergence et de ressourcement pour les pèlerins en route vers le Mont. Racheté en 2014 par la Fondation du Mont Saint-Michel, cette dernière a entrepris un premier grand chantier de restauration s’élevant à plus de 900.000 euros. La boulangerie, le pigeonnier, la bibliothèque, l’abri pour les campeurs et une partie du logis ont déjà fait l’objet de travaux.

Aujourd’hui, le prieuré peut donc accueillir les pèlerins (familles, scouts, jeunes…) désireux de se reposer dans des dortoirs ou bivouac avant de reprendre la route vers le Mont. Le prieuré accueille également des manifestations culturelles comme des expositions ou des conférences, notamment à l’occasion du festival musical Aeterna dont la Fondation est un partenaire opérationnel.

En attendant les deux autres phases de restauration qui s’étendront de 2019 à 2022, et qui concerneront la restauration et l’aménagement du logis médiéval, Monseigneur Le Boulc’h, évêque de Coutances et Avranches et président de la Fondation, est venu bénir le prieuré en compagnie de Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo et du Père André Antoni, directeur général de Bayard, co-fondateurs.

Pour découvrir la beauté du prieuré, cliquez sur la diaporama :

 

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]