Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Saint François d’Assise a douté, lui aussi

SAINT FRANCIS
Tableau "La tentation de saint François d'Assise"
Partager

En ce 4 octobre, mémoire du saint franciscain italien, laissons-nous encourager par les signes de sainteté que le Seigneur a offerts aux chrétiens pour persévérer dans la foi malgré les doutes et les faiblesses.

La figure de saint François d’Assise évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Canonisé par le pape Grégoire IX en 1228, il a aussi été proclamé patron des écologistes par Jean Paul II, en 1979, pour avoir mis en valeur la nature comme un don merveilleux, offert par Dieu au genre humain. Le saint italien a favorisé la renaissance de la vie évangélique dans la dure histoire des hommes et inspiré l’action des non violents par son sens de la personne humaine, son respect de l’autre et sa foi dans le dialogue.

Mais sa route vers la sainteté n’a pas été sans épreuves. L’appel de Dieu à suivre le chemin du Christ a été un dur combat sur lui-même. Après le temps de la diversion — comme beaucoup de jeunes de son temps — où il préfère s’amuser et dépenser son argent sans compter, arrive le temps de la conversion où il découvre le Seigneur dans sa vie et cherche à comprendre Sa volonté. Un passage qui ne se fait pas sans tourment, comme il l’indique dans son Testament en disant :  » Personne ne me montrait ce que je devais faire « . Mais ce tourment, alors qu’il est en recherche de lui-même et de Dieu, augmente aussi sa foi et sa persévérance à poursuivre sa vocation. C’est la rencontre de la faiblesse avec la force de la grâce reçue, qui le rend plus proche de chaque chrétien encore aujourd’hui, de ses doutes, de ses faiblesses.

« Ne plus voir que la Gloire de Dieu et s’en laisser irradier »

Peu à peu, le charisme de François s’est affirmé. Ses paroles, ses gestes… tout en lui respire une foi sans limites. Il suit désormais le modèle du Christ en tout et pour tout. Mais que de louanges il lui a fallu pour tenir le cap ! Il chantait continuellement la Gloire de Dieu comme arme efficace contre les harcèlements du démon. Un vrai « professionnel du combat spirituel », comme le définissent ses biographes. La devise du saint d’Assise: « Ne plus voir que la Gloire de Dieu et s’en laisser irradier. Dieu est, cela suffit !  »

Le doute l’assaille aussi dans son souci d’annoncer autour de lui les messages de joie, d’espoir et d’amour contenus dans la Bible, et de porter la paix à tous, selon la volonté de Dieu, chose qu’il fait pourtant très bien, attirant à lui une multitude de disciples. Mais comme tout un chacun il a besoin d’être rassuré dans ce qu’il fait et ce que lui dicte sa foi. Alors il prie le Ciel de lui envoyer un signe. Et en guise de réponse, il voit venir à lui une foule encore plus grande de gens qui veulent se joindre à sa petite communauté. Ils viennent de tous les pays et parlent une multitude de langues. Ils veulent, eux aussi, vivre selon les normes de pauvreté et de charité du Christ. Le voilà rassuré : « Dieu m’a montré la vérité », déclare-t-il à ses compagnons.

« Veiller et prier en tout temps »

Et la pureté de son cœur aura raison aussi des tentations du diable. Comme ce jour, dans sa cellule, où le démon s’est approché de lui dans des intentions perverses. Il l’appela par trois fois alors qu’il priait pour l’instiguer malicieusement. François a alors senti monter en lui une violente tentation mais il est arrivé à la vaincre, faisant fuir à jamais le démon.

Veiller et prier en tout temps, recommande saint François d’Assise à ses disciples. Pour cela il a composé une prière, Gardons-nous bien de la malice et de la ruse de Satan, à réciter dans les grands moments de doute et de fragilité :

« Gardons-nous bien de la malice et de la ruse de Satan, qui veut empêcher l’homme de tenir son esprit et son cœur tournés vers le Seigneur ; il rôde et voudrait bien s’emparer du cœur de l’homme par l’attrait de quelque récompense ou de quelque avantage, étouffer dans la mémoire de l’homme la Parole et les Préceptes du Seigneur, aveugler le cœur de l’homme par les affaires et les soucis du monde, et finalement s’y établir. Soyons donc tous très vigilants, frères ; que l’attrait d’une récompense à obtenir, d’un travail à faire, ou d’un avantage quelconque ne vienne pas pervertir et disputer au Seigneur Dieu notre esprit et notre cœur. Faisons-Lui donc toujours, en nous, un temple et une demeure ; pour Lui, le Seigneur Dieu Tout Puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, qui nous dit : “Veillez et priez en tout temps“, afin que vous soyez jugés dignes d’échapper à tous les maux à venir, et de paraître devant le Fils de l’homme. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.