Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jeanne Pelat, figure du Téléthon, fait le choix de la vie religieuse

© AFM-Téléthon
Téléthon 2015 à Longchamp.
Partager

Jeanne Pelat, 21 ans, comblée affectivement et socialement, entrera au monastère le 16 octobre prochain. Signe particulier ? Les Français la connaissent, elle était marraine du Téléthon en 2004.

« Ne vous inquiétez pas pour moi, je serai la plus heureuse du monde ». C’est par ces mots que Jeanne Pelat, 21 ans, se livre sur son futur état de vie. La jeune femme myopathe, étudiante en journalisme, histoire de l’art et théologie, a en effet choisi de se tourner vers la vie religieuse et entrera dans l’ordre de la Visitation Sainte-Marie. Figure du Téléthon, elle en a été la marraine en 2004, alors qu’elle avait 8 ans. Elle a également fait d’autre apparitions dans le programme télévisé annuel qui vise à récolter des sommes pour l’AFM (Association française contre les myopathies). Elle s’est livrée à La voix du Nord : « Oui, j’ai eu une vie sociale et affective riche. […] J’étais très heureuse et pourtant pas pleinement comblée, il me manquait cette touche d’absolu. Dans cette vie de religieuse, de silence, je sens que je serai à ma place, épanouie, dans un bonheur franc et non pas un bonheur plat ».

© AFM-Téléthon
Téléthon 2017 au Pavillon Baltard (Nogent-sur-Marne). Jeanne Pelat entourée de Sophie Davant et de la chanteuse Zazie.

« Il me manquait cette touche d’absolu »

Elle explique qu’elle n’a pas fait ce choix par défaut, mais qu’il s’agit d’une réponse à un « appel mystérieux », qu’elle compare à un « coup de foudre en mille fois plus fort ». Aleteia l’avait rencontrée en juin dernier, à l’occasion de la Nuit du handicap. Elle avait alors parlé de sa foi, fil rouge de son existence, confiant : « Je regarde la vie de façon très optimiste. Elle ne s’arrête pas à la maladie, et heureusement ». La jeune femme rentrera au monastère le 16 octobre prochain.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.