Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La baguette française bientôt au patrimoine de l’Unesco ?

Partager

La Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française a formulé son souhait de voir la baguette de pain inscrite au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Le vœu formulé par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) se concrétise. Après le soutien du président Emmanuel Macron, les professionnels réclament celui de la maire de Paris, Anne Hidalgo. « La première chose que font les étrangers qui passent la frontière est d’aller voir la Tour Eiffel et de manger une baguette », a plaidé Dominique Anracht, le président de la CNPBF, au micro de RTL. Selon lui, il est « important d’inscrire ce symbole de la France pour que la mondialisation ne le fasse pas disparaître ».

Une longue procédure

Toutefois, la route sera longue avant de voir la baguette intégrer la prestigieuse liste du patrimoine mondial immatériel de l’Unesco. La Confédération va d’abord présenter son dossier au Conseil de Paris avant de le transmettre au ministère de la Culture début octobre. Le dossier sera également examiné par le comité du Patrimoine ethnologique et immatériel (CPEI). Voilà pour la procédure hexagonale.

En concurrence avec les bistrots

Ensuite, sachant que seul le gouvernement d’un État membre de l’Unesco peut présenter un dossier, ce sera au ministère de la Culture de soumettre le dossier « baguette » à l’Unesco, à priori en janvier prochain. Mais attention, début mars, la France ne pourra défendre qu’un seul dossier. Il reviendra alors au gouvernement de choisir entre la baguette, le métier de bouquiniste ou les bistrots et terrasses de Paris. La preuve que le patrimoine français, même immatériel, est d’une grande richesse.

32 millions de baguettes sont vendues chaque jour en France, dont plus d’un million dans la capitale qui compte 1 459 boulangeries. Le secteur représente 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 32 000 entreprises et 180 000 salariés. Mais les boulangers rencontrent des difficultés en raison de la baisse de la consommation des Français et la concurrence des boulangeries de chaînes.

Découvrez aussi les trésors exceptionnels des Journées du patrimoine : 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]