Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce dessin ? Le « cadeau inestimable » d’un homme de la rue

DRAW HOMELESS
Partager

Un Breton a fait le récit de sa jolie rencontre avec un homme de la rue dans le métro parisien.

C’est Ouest France qui rapporte cette belle histoire. Paris, un jeudi du mois de septembre. Erwan Deveze, se trouve sur la ligne 2 du métro à l’heure du déjeuner. Un homme visiblement nerveux, probablement sans domicile, fait son entrée dans la rame. Agité, canette de bière sous le bras, il parle seul, crie et sollicite l’attention des voyageurs. Il semble en colère contre une femme. Le passager lui donne une pièce. Contre toute attente, l’homme se penche vers ses affaires et en sort un morceau de papier sur lequel griffonne quelque chose hâtivement, avant de le tendre à son bienfaiteur.

DRAW HOMELESS
Twitter I Pierre Dekan

Il lui raconte alors qu’il s’agit d’un couple d’amoureux qui danse avec la musique, et ajoute que quand celle-ci s’arrêtera, ils se sépareront. « Moi qui suis peintre, je suis épaté par un tel talent », confie Erwan Deveze au quotidien breton. « Dessiner si vite, dans une rame qui n’en finit pas de bouger… Je lui demande alors de me signer son œuvre. Il refuse. J’insiste, en lui disant que tout artiste signe toujours ses œuvres. Il est content ».

Un « petit instant anodin, mais si précieux »

Le mystérieux dessinateur sort ensuite, laissant le Breton marqué par leur rencontre. « Ce fut un joli moment de poésie surréaliste », poursuit-il. « Comme tous les voyageurs, j’ai eu peur que ça se passe mal au début, quand il s’énervait contre cette femme. Et puis de l’humanité est revenue. Cet artiste de la rue m’a fait un cadeau inestimable avec ce petit instant anodin, mais si précieux. Il m’a offert autant de bonheur que je lui en ai offert  ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]