Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Amputée d’une jambe, elle finit deuxième dauphine de Miss Italie

MISS ITALIA
Partager

Amputée de la jambe gauche, Chiara Bordi, 18 ans, est depuis lundi la deuxième dauphine du concours Miss Italie 2018.

À 18 ans, Chiara Bordi vient de remporter la troisième place au concours Miss Italie 2018, qui s’est achevé lundi 17 septembre dernier. La jeune femme a une particularité. En effet, elle porte une prothèse à la jambe gauche. Adolescente, elle a été victime d’un accident de scooter et a dû être amputée. « À 12 ans, je suis passée à deux doigts de la mort et j’ai affronté quelque chose d’énorme », a-t-elle raconté. Ce qui ne l’a pas empêchée de se présenter au concours et de défiler en bikini auprès des 32 autres miss. Sa détermination sans faille l’a finalement conduite jusqu’au podium.

« Je ne me sens pas moins belle »

« J’espère que les gens vont voir que je n’ai rien de différent. Je suis une personne comme tout le monde. Même si je le fais d’une manière différente, je suis capable de danser, de défiler et de faire tout ce que font les autres. Je ne me sens pas moins belle à cause de ma prothèse : je la vois comme une particularité ou comme un accessoire », a-t-elle confié au quotidien espagnol El País avant la finale.

Patrizia Mirigliani, organisatrice du concours, a salué le « grand courage » ainsi que les « énormes sacrifices » de la jeune femme, « malgré le drame qui l’a touchée ». La jeune lauréate, elle, a affirmé vouloir envoyer « un message de force et de renaissance ».

View this post on Instagram

Sono salita sul palco con un po' di incertezze. Ho lottato per arrivare qui, ho lottato contro i pregiudizi, contro i limiti, contro gli sguardi e perfino contro me stessa, e non sapevo cosa aspettarmi. Poi ho sfilato su quella passerella e ho visto i sorrisi, gli occhi incuriositi puntati non solo sulla mia protesi ma anche su di me, ho sentito gli applausi crescere e io mi sono sentita più sicura che mai, mi sono riempita di orgoglio e sorridevo con gli occhi quasi lucidi. È stato emozionante, incredibilmente emozionante, molto più di quanto mi aspettassi! Questa è solo la prima tappa di tutto il percorso, ma io mi sento orgogliosa come se avessi già vinto 🌸 grazie a tutti, grazie perché non c'è cosa più bella di concorrere al pari di tutte le altre, senza nessuna "anomalia". Via con le regionali! 💪🏻😎 #20 #missitalia #quartaclassificata #happiness #fregatene 👣 @_missitalia @missitalialazio @ossurcorp @centroprotesiviterbo

A post shared by Chiara Bordi (@chiarabordi_) on

 

Tags:
italie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]