Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le pape François ému par une bible brûlée par l’État islamique

Xavier Le Normand - publié le 14/09/18

Des membres de l’association française Fraternité en Irak ont profité d’une rencontre avec le pape François pour lui confier une bible gravement endommagée par l’organisation État islamique.

Si la diplomatie du Saint-Siège est discrète, elle n’en est pas moins active. Les 13 et 14 septembre 2018, le Vatican a ainsi organisé un grand colloque de travail pour offrir les meilleures réponses à la crise humanitaire qui touche 13 millions de Syriens et neuf millions d’Irakiens. Associations, responsables chrétiens locaux et officiels du Saint-Siège ont donné de leur temps pour cette rencontre.

Le pape François lui-même a tenu à manifester sa préoccupation pour ces deux pays. Il a ainsi reçu l’ensemble des participants et à l’issue de son discours, il a salué chacun un à un. Une pratique rare en raison de l’agenda chargé du Souverain pontife. Ce dernier est d’ailleurs arrivé très en retard pour son rendez-vous suivant, avec des capucins réunis pour leur chapitre général !


IRAQ-CONFLICT-MOSUL-CHRISTIANS

Lire aussi :
Joseph Yacoub : en Irak et en Syrie, « une des plus vieilles chrétientés se meurt »

Invitée à ce congrès, l’association française Fraternité en Irak a saisi l’occasion pour donner, ou plutôt pour confier, une bible bien particulière au chef de l’Église catholique. Avant d’arriver dans les mains du successeur de Pierre, cette bible a en effet connu une histoire tragique : elle a été retrouvée partiellement brûlée dans les cendres d’un autodafé commis par l’organisation État islamique au milieu du sanctuaire Mar Behnam, non loin de la ville chrétienne de Qaraqosh.

La bible brûlée par l’État islamique.
© Fraternité en Irak

“Le Pape a tenu et embrassé longuement la bible, comme s’il ressentait lui-même la brûlure”, souligne Ghislain de Franqueville, chargé des relations extérieures au sein de Fraternité en Irak. Un geste saisissant, que le quotidien du Vatican L’Osservatore Romano, a d’ailleurs choisi pour illustrer son article sur cette rencontre dans son édition du 15 septembre. Ému, le pape François s’est longuement entretenu avec les membres de Fraternité en Irak.


chrétiens d'orient irak famille

Lire aussi :
En Irak, plus de 8.000 familles de retour dans la plaine de Ninive

D’autant plus que ceux-ci n’ont pas offert au pontife que ce témoignage de la barbarie de l’organisation État islamique, mais aussi un pot de miel produit par des Yézidis sur le mont Sinjar. “C’est important pour nous, car c’est un endroit où les temples yézidis ont été rasés au même titre que les églises”, explique Aloïs d’Aunay, trésorier de l’association.

Et Faraj Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak, de conclure : “Malgré les destructions, la reconstruction est possible et d’ores et déjà initiée. Au-delà de cette bible brûlée, le pot de miel offert au Saint-Père illustre l’espoir dans la résurrection de la présence chrétienne et yézidie en Irak”.

Tags:
Chrétiens en IrakÉtat islamiquePape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement