Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Du neuf pour la rentrée à la cathédrale de Saint-Omer

Partager

La cathédrale de Saint-Omer (Pas-de-Calais) s’offre un nouveau mobilier de chœur pour la Rentrée ! Dimanche 9 septembre prochain, Monseigneur Jaeger, évêque d’Arras, bénira un mobilier lumineux.

Aujourd’hui les paroisses sont de plus en plus nombreuses à réfléchir sérieusement à la manière de prier ensemble, autrement dit à l’organisation de la liturgie. Comment vivre plus intensément la messe, se tourner ensemble vers le Seigneur pour célébrer l’Eucharistie ? À la cathédrale de Saint-Omer, la réflexion a abouti au choix d’un mobilier lumineux, contemporain, qui redonne une clarté nouvelle au chœur du XIIIe siècle.

Un autel lumineux

La cathédrale de Saint-Omer n’est plus le siège de l’évêque depuis la Révolution. Depuis 1879, elle a reçu du pape le titre de basilique en raison de la dévotion à la Vierge Notre Dame des Miracles. L’abbé Laurent Boucly, recteur de la basilique, explique le sens de la démarche qu’il a initiée : « Mettre l’assemblée autour de l’autel (table autour de laquelle le prêtre célèbre la messe), c’est le sens de notre projet : un autel, non-fixe, sera installé juste devant le maître-autel historique pour permettre aux prêtres et aux fidèles de participer de plus près à l’Eucharistie et aux autres sacrements, avec une partie de l’assemblée devant (dans la nef) et de chaque côté (dans le transept). Cela permettra aussi de mettre plus en avant la proclamation de la Parole, avec un ambon (pupitre d’où sont lus la plupart des textes durant la messe) réalisé dans la même matière que l’autel. Le Concile Vatican II parle de table de l’Eucharistie et de table de la Parole. » C’est pourquoi le nouvel autel et le nouvel ambon sont tous les deux en bois, de couleur claire. Quatre failles lumineuses en forme de croix brisent l’autel sur chacune de ses faces, tel le manteau de Marie qui s’ouvre pour découvrir le mystère du Christ.

Un triangle sacré

C’est Maxence Guilbert, un étudiant en architecture originaire de Saint-Omer, qui a dessiné ce nouvel autel. Il est parti de l’idée du triangle sacré en disposant le nouvel autel au sommet de la pointe principale, dans la perspective de la nef gothique, ce qui est classique. Mais à la base du triangle, il place à la pointe gauche le siège de la présidence et en face, à droite, à la même hauteur l’ambon. Ce face à face novateur valorise le siège du célébrant (qui sera traité en harmonie) et donne autant d’importance aux deux foyers de la liturgie : Parole et Eucharistie.

Les saints de l’Audomarois à l’honneur

En tant qu’intercesseurs locaux, les saints évangélisateurs de l’Audomarois, saint Bertin, saint-Audomar, saint Momelin, saint Erkembode, sainte Aldegonde et sainte Austreberthe, sont sobrement dessinés au trait autour de l’autel. Et ils sont reconnaissables ! Enfin l’ensemble est surmonté d’une plaque de pierre consacrée, symbole de la pierre vivante de l’Église.

Dimanche 9 septembre à 18h, la messe de consécration de ce nouvel autel sera présidée par Monseigneur Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]