Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Savez-vous où se trouve la plus grande église en bois du monde ?

KOŚCIÓŁ POKOJU W ŚWIDNICY
Partager

À Sidwidnica, dans le sud-ouest de la Pologne, s'élève le plus grand temple évangélique-luthérien en bois du monde. Plus connu sous le nom d'« église de la Paix », dédié à la Sainte-Trinité, il a été construit en 1657 et peut accueillir jusqu'à 7500 personnes.

Au XVIIe siècle, l’Europe doit faire face à la guerre de Trente Ans qui oppose protestants et catholiques. À la fin du conflit, lorsque la paix est conclue grâce aux traités de Westhpalie, l’empereur Ferdinand III de Habsbourg accepte d’ériger des églises protestantes dans la région de Silésie.

Trois églises sont alors construites dans les villes de Głogów, Jawor et Sidwidnica. La plus grande d’entre elles est l’église de la Paix (Sidwidnica), conçue par Albrecht von Säbisch. Immense, elle permet d’accueillir jusqu’à 7500 personnes. Bien que l’empereur ait approuvé la construction, celui-ci pose plusieurs conditions : que l’église se situe hors de la ville et qu’elle ne ressemble surtout pas à une église, ce qui explique l’absence de clocher.

KOŚCIÓŁ POKOJU W ŚWIDNICY
Barbara Maliszewska/Wikipedia | CC BY-SA 3.0 pl

Érigée en seulement un an, elle a été construite selon la technique du colombage et n’est constituée que de matériaux périssables, à savoir du bois, de la paille, du sable et de l’argile. Une construction efficace puisqu’elle a résisté au temps. Visuellement, elle ressemble à une très grande maison « alsacienne », mais l’intérieur est époustouflant. Un déluge de motifs baroques, du sol au plafond. On peut y admirer le magnifique maître-autel du XVIIIe siècle et la chaire à prêcher, décorés de marbres et de grandes sculptures, ainsi que des tribunes en bois doré rehaussées de peintures. Détail amusant : près du lutrin de la chaire à prêcher, quatre sabliers, chacun calculant trente minutes, permettent au pasteur de contrôler la durée de son sermon.

L’orgue, construit entre 1666 et 1669 par le facteur Christoph Klose, est très réputé. En 1729, le nouveau titulaire nommé est un ancien élève de Jean-Sébastien Bach appelé Christoph Gottlob Wecke. Pour rappeler cet évènement, un grand festival en l’honneur de Bach est organisé chaque année dans l’église. En raison de son architecture inédite, elle est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001. Depuis l’expulsion de la population allemande de Silésie, en 1945, l’église sert principalement de musée ou de salle de concert mais quelques offices sont parfois célébrés.

Fait marquant : en conclusion de sa visite en Basse-Silésie, dans le cadre du 25e anniversaire de la « messe de réconciliation » en Pologne, la chancelière allemande, Angela Merkel, a participé, en 2014, à un office œcuménique en l’église de la Paix.

Pour découvrir cette église incroyable, cliquez sur la diaporama :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]