Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconSpiritualité
line break icon

Les incroyables reliques retrouvées par sainte Hélène en Terre Sainte

HELENA

Public Domain

Philip Kosloski - Publié le 04/09/18

Au début du IVe siècle, sainte Hélène de Constantinople, mère de l'empereur Constantin, a entrepris de retrouver un maximum de reliques liées à la vie de Jésus.

Après l’édit de Milan (313), l’intérêt pour le christianisme s’est considérablement développé au sein de l’empire romain. Sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin, était de ceux qui désiraient en savoir davantage sur cette religion. Elle décide alors de se rendre aux sources de la foi chrétienne, et part en pèlerinage en Terre Sainte, avec le soutien de son fils. Sur place, elle demande l’aide des anciens afin de retrouver diverses reliques associées à Jésus-Christ.




Lire aussi :
Où est passée la croix de Jésus ?

Trois croix

Selon certains récits, quelques familles juives connaissaient le véritable emplacement de la croix du Christ, et l’information se serait transmise de génération en génération. L’un de ces Juifs, nommé Judas, a ressenti le besoin de révéler à sainte Hélène le lieu où étaient enterrées les reliques de la croix. Après avoir fouillé le site indiqué, trois croix furent découvertes. L’une d’entre elles était la vraie croix du Christ, tandis que les deux autres étaient celles des malfaiteurs crucifiés avec Jésus.

Selon la tradition, sainte Hélène aurait également retrouvé d’autres reliques de la Passion du Seigneur : « l’écriteau de la croix » sur laquelle était inscrit « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs », les clous enfoncés dans les mains et les pieds de Jésus, la couronne d’épines posée sur sa tête, ainsi que sa tunique. Sainte Hélène rapporta aussi à Rome « l’escalier saint », que Jésus gravit quand il fut conduit au palais de Pilate le jour de sa Passion. La mère de l’empereur ne rapporta pas seulement des reliques de la Passion, mais aussi des reliques associées à sa naissance, comme le foin qui se trouvait dans la crèche.


cathedral of Cologne - Three Holy Kings

Lire aussi :
Pourquoi les reliques des rois mages se trouvent-elles à Cologne ?

Des objets témoins d’une réalité historique

Si sainte Hélène avait effectivement retrouvé toutes ces reliques, ce ne serait certainement pas de son propre pouvoir, mais bien par la grâce de Dieu. La plupart de ces reliques sont discréditées par les historiens, et même si les reliques mise au jour par sainte Hélène n’étaient pas toutes authentiques, elles témoignent tout de même d’une réalité historique.

Jésus-Christ a été crucifié sur une croix, ses mains et ses pieds ont été transpercés de clous, une couronne d’épines a été posée sur sa tête, sa tunique a été enlevée de son corps. Le jour de sa Passion, il a monté des marches pour rejoindre le palais de Pilate. Et la Vierge Marie a bien donné naissance à Jésus et l’a placé dans une mangeoire, probablement avec un peu de foin pour le soutenir.


RELICS SAINT THERESE

Lire aussi :
Pourquoi la vénération des reliques connaît un renouveau dans l’Église

Un mémorial de l’incarnation

Tous ces objets ont une existence bien réelle et ils ont véritablement existé. Par conséquent, lorsque nous visitons les sanctuaires dédiés à ces reliques, nous nous rappelons une vérité spirituelle fondamentale : Jésus-Christ a véritablement marché sur cette terre. Il est mort pour nos péchés et règne pour toujours dans le Royaume des Cieux. Ce n’est pas un « mythe » ou une « légende » ; Jésus-Christ est une personne réelle qui nous aime d’un amour incommensurable et qui désire être avec nous pour toute l’éternité.

Sainte Hélène n’a peut-être pas retrouvé des reliques authentiques, mais en les recherchant en Terre Sainte, elle a compris la réalité de Jésus-Christ, et sa quête nous rappelle cette si belle vérité.

Pour découvrir d’autres reliques attribuables à Jésus, cliquez sur la première image :

Tags:
croixreliques
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement