Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un indice de la détente des relations entre Rome et Pékin

POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media
Partager

Dans le contexte de rapprochement entre le Vatican et la Chine, plusieurs films liés à l'Église catholique ont récemment été diffusés par des médias chinois, a rapporté l'agence catholique ICN le 30 août 2018.

Le 21 juillet, la chaîne Phoenix Satellite TV, basée à Hong Kong mais dont la majeure partie de l’audience se situe en Chine continentale, a retransmis un documentaire intitulé Au-delà de l’Est et l’Ouest : quand la Chine rencontre le Vatican. De même, le film de WiM Wenders Le pape François : un homme de parole est disponible sur le site de visionnage iQiyi. Il aurait ainsi été vu près de 120.000 fois. Par ailleurs, un prêtre catholique était l’un des personnages principaux d’un film à succès récemment projeté dans les cinémas de Chine, Dying to survive.

La diffusion d’information concernant le catholicisme est normalement très restreinte en Chine. D’autant plus que le Vatican et la Chine continentale n’entretiennent pas de relations bilatérales. L’Église y est divisée, entre les fidèles ayant rejoint l’association patriotique catholique, soumise au gouvernement, et ceux refusant cette autorité non-reconnue par Rome.

Selon un expert italien interrogé par ICN, la diffusion de ces films est un « signe très important que la Chine porte une grande attention à la religion et au Saint-Siège ». Depuis au moins février 2017, des rumeurs annoncent un accord à venir sur la question de la nomination des évêques. Pour Rome, il s’agit en effet d’une prérogative du successeur de Pierre tandis que Pékin interdit aux religions d’être dépendantes d’une autorité étrangère.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]