Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

C’est décidé, je gère mieux mon temps à la rentrée !

© Rawpixel / Unsplash
Partager

Sans parler de bonnes résolutions (un peu contraignantes), la rentrée est propice à une nouvelle organisation. La clé pour apprendre à gérer son temps, au travail comme à la maison.

Alors que nous n’avons jamais eu autant de temps libre, nous courrons toujours après les minutes. Débordé en permanence, l’impression d’être submergé par son propre quotidien est fréquente. Dans la sphère personnelle comme dans la vie professionnelle, une bonne organisation permet de gagner en efficacité et d’optimiser ses journées. Suivez des conseils pratiques pour mieux gérer son temps, jour après jour.

1. Faire des listes

 

À la fin de la journée ou de la semaine, au travail comme à la maison, lister ce qu’il reste à faire est un pense-bête très utile. Au-delà de nous rappeler les choses en cours, la to do list évite aussi de s’encombrer la tête. En les posant sur papier, on s’autorise à ne plus y penser le soir ou pendant le week-end.

2. Se concentrer sur une tâche

Avec mille petites (et grandes) choses à gérer sur la journée, on a tendance à s’éparpiller et à s’occuper de plusieurs tâches à la fois, sans vraiment en finir une. Le mieux est de cibler ses priorités et de se concentrer dessus, quitte à laisser de côté une machine à laver ou un dossier à boucler. En faisant moins mais mieux, on gagne en efficacité.

3. Se fixer des objectifs réalisables

Poussé par l’envie de bien faire, on idéalise ses compétences en se lançant des projets inaccessibles. Aller au restaurant et au cinéma au cours de la même soirée, faire un grand tri à la maison et s’occuper du jardin un dimanche ou s’occuper de plusieurs dossiers en même temps… Il vaut mieux être lucide et réaliser des objectifs à notre portée pour éviter une déception.
Un précepte aussi valable pour les horaires. Au lieu d’enchaîner les rendez-vous et d’être en retard toute la journée, il est préférable de prévoir un peu plus large pour chaque activité. Par exemple, si vous êtes tous les matins pressé, se lever quelques minutes plus tôt est sûrement la solution.

4. Délimiter les différentes sphères de sa vie

En étant connecté en permanence avec smartphone et ordinateur portable, le monde professionnel intervient souvent dans la sphère privée et vice versa. L’attention est vite détournée par un SMS, un appel ou un mail reçu. À certains moments, il est important de couper afin de se concentrer. Pendant une réunion importante, on éteint son téléphone portable personnel ; quand on passe une journée avec les enfants, on laisse de côté son ordinateur portable et son téléphone professionnel ; au cours de yoga, on s’aère la tête en mettant tous les moyens de communication de côté !

5. Prendre le temps de se reposer (et dormir)

Dans le stress du quotidien, on oublie de prendre du temps aussi pour soi. Parce que les inquiétudes augmentent la fatigue, le repos est nécessaire. Pendant la journée, de courtes siestes permettent de récupérer et de repartir du bon pied. Le soir, inutile de vouloir terminer tout ce qui n’a pas été fait dans la journée. Certaines choses peuvent attendre le lendemain…

6. Ne pas s’encombrer des superflus

Sollicité à droite à gauche, un agenda se remplit vite (surtout pour ceux qui ne savent pas dire non ou qui disent trop souvent oui). En regardant de plus près, certains rendez-vous ou activités programmées sont parfois inutiles, sans but précis. Dans des périodes intenses, on se concentre sur l’essentiel. De la même façon, avec une fatigue importante, les soirées sont dédiées au calme et les déplacements sont à limiter.

7. Prendre un peu de recul et pointer ses priorités

Hiérarchiser ses priorités est la clé pour organiser ses journées et ses semaines. Pendant un moment de détente, prenez un papier et un crayon pour noter les tâches à faire en premier. On peut aussi se munir d’un Bullet Journal, un carnet dans lequel on organise son temps de manière créative et personnelle.

8. Arrêter de procrastiner

Parfois par manque d’énergie, souvent par flemme, la tentation est grande de toujours reporter certaines choses au lendemain. À force de repousser le moment de faire, les tâches paraissent encore plus difficiles ou pénibles à accomplir. En se retroussant les manches, on commence par accomplir ce qui est le plus compliqué pour s’en débarrasser et on finit par les obligations moins contraignantes.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]