Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Il ne suffit pas d’être efficace pour être heureux

THE CROWN,NETFLIX
Partager

Comment l’exemple de la reine Elizabeth II peut nous enseigner à prendre notre temps, et à savourer les moments quotidiens.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Dans la première saison de la série américano-britannique The Crown, diffusée sur Netflix, la future reine Elisabeth apprend les deux dimensions du régime parlementaire britannique : l’efficacité (du gouvernement) et la dignité (de la monarchie). Le gouvernement doit traiter les affaires quotidiennes, mettre en œuvre des politiques et appliquer les lois. La monarchie, pleine de faste et de splendeur, est quant à elle responsable de préserver une continuité avec le passé. Ensemble, ils conduisent le pays vers l’avenir.

 

Nous pourrions être frappés par cette dichotomie, car notre culture « court-termiste » donne aujourd’hui plus d’importance à l’efficacité qu’à cette continuité. Nous voulons des résultats immédiats, avec un minimum d’interactions humaines. Souvent, nous prenons nos repas sur le pouce, plutôt que de prendre le temps de dresser une belle table. Nous envoyons désormais des SMS ou des WhatsApp à longueur de journée et ne prenons plus le temps d’écrire des lettres manuscrites. À première vue donc la dignité apparaît presque archaïque, obsolète et complètement impraticable.

Lire aussi : Un nouveau record pour la reine : 70 ans de mariage

Cependant, à bien y réfléchir, cette notion de dignité est une idée profondément chrétienne. Les rituels de la liturgie et la beauté des grandes cathédrales sont de parfaits exemples de cette dignité. Ils utilisent nos sens finis, pour diriger nos esprits et nos cœurs vers l’éternel infini.

La dignité évangélise

L’évêque américain Robert Barron, qui est actuellement en Irlande, en a longuement parlé lors de ses enseignements. Il décrit comment la beauté a la faculté de nous attirer vers la dignité. Elle a le pouvoir d’évangéliser, de toucher l’âme et de changer l’homme de l’intérieur. Elle est une invitation, pour nos esprits, à regarder au-delà du quotidien et à entrevoir le paradis éternel.

Lire aussi : Père René-Luc : la parabole du voilier ou pourquoi il est important de prendre du temps pour prier en silence

Chercher la dignité dans notre vie quotidienne signifie alors créer des moments de beauté au cours de notre journée. Cela peut être aussi simple que de prendre une pause de quelques minutes pour savourer une tasse de thé, ou choisir d’utiliser de belles serviettes en tissu un jour ordinaire, ou encore placer quelques fleurs sauvages dans un petit vase sur notre table de chevet. Cela peut aussi signifier célébrer un jour de fête, ou accrocher une œuvre d’art sur un mur. Ou encore, mettre en place un petit rituel matinal, ou écouter du Beethoven. À bien des égards, prendre soin de soi nourrit notre âme.

Comme les deux côtés d’une médaille

Les concepts de la dignité et de l’efficacité ne s’excluent pas l’un l’autre. Un choix digne peut être un moyen pour atteindre efficacement un but. Comme de se mettre à table pour satisfaire une nécessaire subsistance. Très souvent, l’efficacité dans certains domaines encourage la dignité dans d’autres domaines. Cuisiner des repas surgelés nous permet de disposer de plus de temps pour dresser une belle table avant le dîner.

Lire aussi : « La rue est une machine à broyer qui vous ramène au point zéro »

La dignité et l’efficacité sont comme les deux côtés d’une médaille : toutes deux sont aussi importantes. Comme l’a appris la reine Élisabeth dans sa jeunesse, « l’efficacité et la dignité doivent se soutenir mutuellement ». L’efficacité n’est pas de moindre importance, mais elle ne se suffit pas non plus à elle-même.

Il est facile de considérer la dignité comme un luxe. Cependant, comme l’a dit Shakespeare autrefois : « Qu’est-ce que l’homme/ s’il n’a pour but et activité / Que de dormir et de manger ? /Une bête, rien de plus. » Nous sommes faits de matière et d’esprit, et poursuivre la dignité est simplement l’expression de cette réalité. La dignité nous rappelle notre dignité : des êtres faits à l’image du Créateur de la beauté.

Découvrez la chapelle dans laquelle se sont mariés le prince Harry et Meghan Markle.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]