Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconAu quotidien
line break icon

Ce que vous pouvez faire pour la paix dans le monde

PERSON,LAKE,DOCK

Berkeli Alashov | Unsplash

Luz Ivonne Ream - Publié le 25/08/18

La paix dans le monde commence par la paix intérieure. Alors soyons générateurs de paix.

Qui ne souhaite pas vivre en paix ? On fait absolument tout pour expérimenter cet état intérieur tant recherché. On traverse même les océans pour rejoindre ces lieux lointains et majestueux qui transmettent le calme, la tranquillité et l’harmonie.

Parfois, notre besoin de ressentir la paix est tel qu’on va jusqu’à croire qu’on peut l’acheter ou l’obtenir par des agents externes tels que le quartz et toutes ces choses ésotériques à la mode. Si seulement on pouvait comprendre, mais surtout accepter, que ce sentiment est à notre portée et ne coûte pas un sou.

Être source de paix

La vraie paix intérieure est le fruit du Saint-Esprit. Quand notre âme respecte naturellement ses inspirations, on agit avec vertu et on accomplit des actes de paix. Cela signifie qu’on doit nécessairement avoir une disposition intérieure et coopérer de manière ascétique pour vivre vertueusement.




Lire aussi :
La joie chrétienne, c’est la paix

L’état intérieur dans lequel on choisit de vivre a des répercussions non seulement sur notre famille, mais aussi sur le monde entier, car l’amour, la paix, la joie, tout comme la haine ou la mauvaise humeur se transmettent.

Donc si on veut vraiment vivre dans un monde de paix, le premier pas est de ressentir en soi une paix intérieure. On doit être comme la lumière du soleil que cherchent les tournesols. Soyons ces personnes dont les autres, en quête de tranquillité et de sérénité, recherchent la présence.

Être artisan de la paix

Prier, méditer, parler avec Dieu

Chaque matin, on peut passer quelques minutes seul avec Lui, en silence, en écoutant Sa voix et en la laissant nous combler de sa paix.




Lire aussi :
Cinq conseils pour laisser votre téléphone en paix durant l’été

Sarrêter pour réfléchir avant de parler, d’écrire et d’agir

Il s’agit de réfléchir à notre façon d’agir et aux mots que l’on choisit pour exprimer nos idées ou écrire un message. Il est important de repenser à ce que l’on ressent à ce moment-là. Si on est énervé, on communique probablement cette émotion et on n’est pas générateur de paix.

Faire attention à ce que lon partage sur les réseaux sociaux

Le bouton « Partager » n’envoie pas de signal d’alerte ! Il convient donc de faire attention quand on clique dessus. Soyons sensibles aux messages que l’on écrit et aux informations et photos que l’on partage. Arrêtons-nous ici aussi quelques instants pour réfléchir aux émotions que l’on va générer en cliquant sur « Partager » : la paix et l’espoir ou l’agitation, le pessimisme et l’anxiété ?


JEAN VANIER,TEMPLETON PRIZE

Lire aussi :
Jean Vanier ou la joie de l’émerveillement

Partager les bonnes nouvelles

Et éviter les mauvaises ! Soyons porteurs de bonnes nouvelles. Il est triste de constater que les mauvaises nouvelles se propagent bien plus rapidement que les bonnes.

Vivre en paix ne signifie pas vivre sans problèmes, mais mettre son espoir dans le Créateur, savoir que le soleil continue de briller au-dessus des nuages. Par conséquent, si on traverse une période difficile qui peut nous faire perdre notre paix intérieure, on peut invoquer Dieu et Lui dire : « Donne-moi la paix que Toi seul peut me donner ». On respire et on fait face à la vie comme elle vient, toujours en paix.

La paix est contagieuse. Alors choisissons de vivre en paix chaque jour, malgré les circonstances, et d’être générateurs de paix et non de haine, d’espoir et non de pessimisme. Surtout à une époque où on peut également utiliser les réseaux sociaux comme sources de conciliation et d’harmonie. La paix peut aussi devenir virale !

Découvrez dans ce diaporama 15 conseils bibliques pour être heureux

Tags:
facebookpaix
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement