Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Parents, engagez-vous au sein de l’école de vos enfants !

BACK TO SCHOOL
Shutterstock
Partager

Que ce soit par le biais d’une association de parents d’élèves, en accompagnant une sortie scolaire ou en tenant un stand à la kermesse, s’impliquer dans la vie de l’école permet de partager avec le corps enseignant un objectif commun : le bien-être et l’épanouissement des enfants.

Parents, vous êtes les premiers éducateurs de vos enfants. Mais lorsque ceux-ci passent de longues journées sur les bancs de l’école, puis au centre de loisirs, vous n’êtes plus les seuls et uniques ! D’où l’importance de connaître l’équipe pédagogique, et de s’engager, selon ses disponibilités, dans la vie de l’école, afin de faire équipe avec le corps enseignant, et de remplir son rôle de parent jusque derrière les grilles de l’école.

Créer du lien entre les parents et l’établissement scolaire

Le fait d’être présent et actif au sein de l’école permet de connaître les enseignants, de dialoguer avec le directeur, les animateurs, de savoir comment se déroule le quotidien des enfants, dans un lieu où ils passent la majeure partie de leur temps. Tout cela favorise la communication entre les parents et l’équipe éducative, et aide à trouver ensemble les meilleures solutions sur de nombreux sujets : sujets plaisants, comme les sorties scolaires, délicats, comme des difficultés chez certains élèves, ou parfois polémiques, comme le passage facultatif à la semaine de quatre jours.

L’association des parents d’élèves est l’instance idéale afin de faciliter le dialogue. Pauline Walocha, mère de trois enfants, membre d’une association indépendante de parents d’élèves dans le Val d’Oise, souligne auprès d’Aleteia que les points abordés lors des réunions, ayant trait aussi bien aux menus de la cantine qu’à la mise en place des projets pédagogiques, concernent ses propres enfants, et donc la concernent directement en tant que parent. « On me propose un droit de regard, on me propose de donner mon avis : je saute sur l’occasion ! », s’exclame-t-elle.

Un objectif commun : le bien-être et l’épanouissement des enfants

S’investir dans l’école, c’est travailler main dans la main, bénévolement, avec l’équipe éducative, au service du bien-être et de l’épanouissement des enfants. Chaque parent est invité à donner un peu de son temps, selon ses disponibilités et ses compétences. Cela peut être de tenir la permanence à la bibliothèque, lire des histoires en classe, accompagner à la piscine, faire partie de l’équipe pastorale ou de l’association de parents, publier le journal de l’école, faire des photocopies, etc… Mission ponctuelle ou investissement annuel, chaque contribution va dans le sens du bien-être des élèves.

Sylvie Pezy, vice-présidente de l’Association de parents d’élèves de l’enseignement libre (APEL) de l’école Le Rosaire à Saint Leu-la-Forêt (95), explique qu’enseignants, directeur d’établissement, et parents font partie d’une même communauté éducative, au service du bien et du développement de l’enfant. « À nous tous, on est là pour les épauler, et leur apporter des choses en plus », souligne-t-elle. Et de raconter comment les élèves de 3ème se sont fait corriger leur rapport de stage par des professionnels, comment l’activité des maternelles a été financée par la vente de pains au chocolat, comment tel élève, qui avait des difficultés à travailler le soir à la maison, a vu sa charge de devoirs diminuer.

Prolonger son rôle de parent

Participer à la vie scolaire s’inscrit naturellement dans le prolongement du rôle de parent, rôle dont on ne se défait pas tous les matins à la grille de l’école, une fois son enfant déposé. Parents nous sommes, parents nous resterons. Pauline Walocha met en avant la continuité dans son rôle de mère, et la cohérence entre la vie à l’école et la vie à la maison, du fait de s’être investie dans l’association de parents d’élèves. « M’impliquer dans la vie de l’école permet de m’investir différemment au service de mes enfants. C’est aller au-delà de la dimension affective et logistique que je leur donne à la maison. C’est une autre façon de les accompagner. » La jeune femme est convaincue que l’école n’est pas un lieu de consommation, ni une prestation de service. Sans compter que participer à la vie de l’école est aussi une manière de montrer à son enfant qu’on s’intéresse à lui, à son instruction, à sa vie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]