Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À la découverte de Notre Dame de Prahas, le pèlerinage familial du Cher

Jean Courcelle Labrousse
Chaque année, durant le week-end suivant le 15 août, près de 300 personnes processionnent et célèbrent la Vierge Marie à Culan.
Partager

Loin des grandes processions organisées par les sanctuaires connus de France, la Vierge Marie est aussi célébrée à Culan, petite commune du Cher de moins de 1.000 habitants. Alors que ces 18 et 19 août se déroule le pèlerinage annuel, Aleteia vous invite à découvrir la belle histoire de ce lieu.

En cette fin de semaine du mois d’août, dans le silence de la petite commune du Cher de Culan, comptant moins de 1.000 âmes, des chants à la Vierge vont s’élever par centaines vers le ciel. Les plus fervents iront même processionner aux côtés de Notre Dame de Prahas.

La genèse

L’histoire débute en 1747, selon les écrits les plus anciens qui mentionnent Notre Dame de Prahas. La tradition raconte que durant la révolution de 1789, un berger souhaitant mettre en sécurité la statue de la Vierge, la cacha dans le creux d’un châtaigner. Quelques années plus tard, elle est découverte par un athée qui, recevant des débris dans les yeux, devient aveugle. Heureusement, après avoir raconté son histoire à des camarades, ils décident de rapporter la Vierge à son ancienne demeure. Sans doute reconnaissante de ce geste honnête, le miracle survient : tel Saul, l’aveuglé recouvrit la vue. Depuis, des pèlerinages sont organisés en l’honneur de la belle Dame.

Le vol de la statue

Mais trois siècles plus tard, en 2003, la statue du XVIIIe siècle est volée ! Jean Courcelle Labrousse, ayant à cœur de continuer cette tradition, décide de relancer l’Archiconfrérie dédiée à ce pèlerinage et de constituer une association loi de 1901. 130 familles souscrivent à celle-ci et financent en 2007 une nouvelle statue confectionnée à l’identique de l’ancienne. Ce malheureux épisode a porté des fruits en relançant le pèlerinage qui était progressivement tombé dans l’oubli.

Jean Courcelle Labrousse
La Vierge est portée sur un brancard et illuminé par des flambeaux.

Désormais, chaque année, durant le week-end suivant le 15 août, près de 300 personnes processionnent et célèbrent la Vierge Marie. Ce pèlerinage se décompose en deux parties : le samedi soir, les pèlerins effectuent une procession de 4 km entre l’église paroissiale de Culan et la chapelle de Prahas (paroisse originelle de Culan). La Vierge est portée sur un brancard et illuminé par des flambeaux. Le dimanche matin, une messe est ensuite célébrée à la chapelle après une procession au calvaire local. Le week-end se termine avec un pique-nique convivial.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]