Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

10 versets bibliques quand on est malade ou souffrant

HEADACHE,WOMAN
Shutterstock
Partager

Les versets bibliques sont de vrais supports pour guider le croyant dans sa vie personnelle au jour le jour. Pour vous accompagner pendant la période estivale, Aleteia en a choisi une centaine, répartie en dix volets, à mémoriser comme des petites phrases-clefs pour bien préparer la rentrée.

Dieu ne laisse personne seul dans la douleur et la maladie, et sa parole est un puissant fortifiant pour retrouver force et courage dans les moments les plus critiques. Les versets bibliques sont recommandés pour guider le croyant dans sa vie personnelle au jour le jour, et tout particulièrement dans ses moments d’angoisse ou d’inquiétude. Quand on est souffrant ou malade par exemple. Non pas pour y chercher des recettes miracles mais des paroles d’encouragement et de réconfort, et pourquoi pas la guérison, sachant que « Tout est possible pour celui qui croit » (Mc 9, 23). Dieu ne connaît pas de limites. Il « peut » et « veut » aider qui place sa confiance en lui. La promesse de Jésus est claire : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi ! Comme dit l’Écriture : De son cœur couleront des fleuves d’eau vive » (Jn 7, 37-38).

Le pape François compare Jésus à un « médecin qui guérit avec le médicament de l’amour » et invite à puiser dans la Bible pour s’aider dans la maladie, se sentir moins fatigué et moins déprimé.  Voici dix versets à suivre comme une ordonnance offerte par le Seigneur pour « guérir les cœurs brisés et soigner leurs blessures » (Ps 146,3).

S’exercer à la piété

Dans les conseils et encouragements de saint Paul à Timothée, son compagnon de voyage et proche confident, la nécessité de commencer par mettre au plus haut point l’espérance dans le Dieu vivant apparaît très clairement :

« L’exercice physique n’a qu’une utilité partielle, mais la religion concerne tout, car elle est promesse de vie, de vie présente et de vie future » (1 Tm 4, 8)

« Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint » (Rm 15, 13)

Desserrer l’étau

Dieu invite à ne pas s’inquiéter. Son Fils est là, sa main sur votre épaule. Imaginez-le… Il vous dit n’aie pas peur ! « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 18). Et dites-vous que  les hommes ne peuvent rien faire contre cela :

« Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t’affermis ; oui, je t’aide, je te soutiens de ma main victorieuse » (Is 41, 10)

« Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde » (Jn 16, 33)

Être attentif

Laisser agir les paroles de Dieu, les laisser s’imprimer dans le corps et le cœur, pour être dans de bonnes dispositions et lui faire entièrement confiance :

« Mon fils, sois attentif à mes paroles, prête l’oreille à mes propos ; ne les perds pas de vue, garde-les au profond de ton cœur : pour qui les trouve, ils sont la vie, la guérison de son être de chair » (Pr 4, 20-22)

Visiter le Dieu d’amour

« Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur » (Ps 26, 13-14)

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort. Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu » (2 Cor 1, 3-4)

Et deux promesses

Que Dieu n’abandonne jamais sa vigne, que personne n’est exclu si on demeure en lui ainsi que ses paroles. On peut tout lui demander. (Jn 15,7)

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos » (Mt 11, 28)

« Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon » (Jc 5, 15)

Prière en temps de maladie ou souffrance

Pour prier dans la maladie et la souffrance, voici une supplique « Mon Dieu, guéris-moi de ma détresse par ta Tendresse » d’André Dumas (1918-1996), pasteur de l’Église réformée de France, professeur de philosophie et d’éthique et ancien doyen de la Faculté de théologie protestante de Paris.

Mon Dieu, je suis malade, je suis affaibli,

ma langueur envahit mon cœur et mon corps…

je suis comme tous les malades :

je me cache et je pense bien trop à moi;

je me tourmente et masque mon inquiétude…

je fais semblant de vivre…

Notre Dieu, mon Dieu, délivre-moi de ma maladie.

Fais que je n’en ai plus honte, ni peur…

Guéris-moi de ma détresse par ta tendresse, a

fin que je puisse vivre avec ta force dans mes faiblesses

Amen

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]