Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Ne ratez pas les Nuits des étoiles 2018

MONTPARNASSE OBSERVATION

Sara Issa

La Nuit des étoiles à l'Observatoire panoramique de la Tour Montparnasse.

Bénédicte de Saint-Germain - publié le 01/08/18

Les 28e Nuits des étoiles se déroulent cette année du 3 au 5 août. Que vous soyez chez vous ou en vacances, profitez de cette occasion pour vous initier à l'astronomie. D'autant plus que Mars, surnommée la planète rouge, jouera cette année un rôle de premier plan...

Il ne faut surtout pas se coucher tôt les 3, 4 et 5 août. Le spectacle est gratuit et il est dans le ciel. Cette année, les Nuits des étoiles promettent d’être extraordinaires. Des milliers d’événements sont organisés en France mais aussi en Afrique et dans certaines régions d’outre-mer par des astronomes professionnels ou des bénévoles passionnés. Voici les acteurs de ce spectacle exceptionnel et notre sélection de lieux pour le voir.

Que verra-t-on les 3, 4 et 5 août ?

La planète Mars. Cette année, elle est positionnée au plus près de la Terre, dans des conditions d’observation idéales. Et ce n’est pas tout : Vénus, Jupiter et Saturne seront-elles aussi visibles à l’œil nu. Pour les reconnaître, il faut partir de l’étoile du berger (Vénus), la plus brillante au-dessus de l’horizon ouest, conseille Bertrand d’Armagnac, astronome amateur, sur son blog. Elle sera visible dès 21 h 30.  Au fur et à mesure de l’avancée de la nuit, les autres planètes apparaîtront. On pourra les voir en regardant vers le sud à partir de 22 heures.

nuit_des_etoiles_03_08_18-final-r-1
Stelvision.com/Carine Souplet
Quatuor de planètes pour les Nuits des étoiles 2018.

La Lune. Elle se lèvera à l’est à 00 h 30. Elle sera dans son dernier quartier. L’idéal pour une séance d’observation nocturne est de se munir d’une carte du ciel que l’on règlera sur la date et l’heure, d’une lampe de poche masquée d’un papier rouge pour ne pas éblouir les yeux, éventuellement d’une paire de jumelles, d’une couverture pour ne pas avoir froid et… de patience ! Se rendre dans un évènement organisé permettra de bénéficier de conseils et de regarder le ciel au télescope.

Les étoiles filantes. Plus connues sous le nom de Perséides ou même de « Larmes de Saint Laurent », elles sont les plus nombreuses autour de sa fête, le 10 août mais déjà bien présentes depuis la mi-juillet. L’idéal pour bien les voir est de se tenir dans un endroit dégagé, à l’abri de toute pollution lumineuse (les lumières des villes et des villages) et de regarder au-dessus de l’horizon nord-est dans la constellation de Persée près de Cassiopée.

Quelques lieux où contempler les étoiles

Le parc Jean-Jacques Rousseau, à Ermenonville (Oise), week-end du 3 au 5 août. De 16 à 19 heures, des ateliers thématiques permettent de comprendre la lumière, le soleil, les instruments, les rotations des planètes et les galaxies. Pendant ce temps, des séances de 45 minutes ont lieu au planétarium pour s’initier à l’astronomie. À 22 h 30, un spectacle renversant met les spectateurs dans la peau d’explorateurs de la planète Mars et jusqu’à minuit, il sera temps de contempler le ciel sous la direction de passionnés. Gratuit.

Observatoire panoramique de la Tour Montparnasse (Paris), du 2 au 6 août. Sur la plus haute terrasse de la capitale (210 mètres), cinq postes d’observation seront installés d’où l’on pourra notamment découvrir le Triangle des nuits d’été (Altaïr, Deneb et Vega), tandis que se tiendront des conférences sur la planète Mars. Manifestation gratuite, accès à la Tour Montparnasse payant.

La Ferme des étoiles à Fleurance (Gers) le 3 août. Rendez-vous à 21 h 30 au stade de foot. Jusqu’à deux heures du matin, les dynamiques membres de la Ferme des étoiles feront partager leur passion. A 18 h place de la Mairie, inauguration du 28ème Festival d’astronomie de Fleurance. Du 5 au 10 août, les jeunes de 4 à 17 ans sont invités à participer le matin aux ateliers du Festival Astro Jeunes (inscription préalable au 05 62 06 62 76).

Planétarium de Bretagne à Pleumeur-Baudou (Côtes d’Armor) le 3 août.  De 21 h à 23 h 15, séances de découverte du ciel étoilé et des planètes (4 € par séance et par personne, réservation avant le 2 août). A 23 h sur le parvis du planétarium, séance d’observation du ciel nocturne avec les conférenciers du centre et des amateurs.

Foyer rural d’Aydat (Puy-de-Dôme) les 3 et 4 août. Le 3, rendez-vous au sommet du Puy de Dôme (se renseigner avant sur le site de l’association des astronomes amateurs d’Auvergne 8) pour une séance d’observation au plus près des étoiles. Le 4 août à 20 h 30, conférence intitulée « voyage à la planète Mars, prochaine étape ou rêve lointain ». Puis séance à 21 h 30 dans l’observatoire de la Garandie-Aydat.

Forum départemental des Sciencesà Villeneuve d’Ascq (Nord) du 3 au 5 août. Séances de planétarium gratuites à 14 h, 16 h et 17 h 15 (à partir de dix ans). Le week-end séances d’observation du soleil et jeu de piste géant. Samedi et dimanche, deux séances de planétarium sont ouvertes aux plus jeunes à partir de 6 ans.

Bien d’autres animations sont organisées partout en France, consultez la carte !

Et pour les plus petits, un joli livre les guide dans la découverte du ciel : La nuit étoilée de Eve Herrmann et Roberta Rocchi (Collection « Mes petites histoires Montessori », Nathan Jeunesse).


GUY CONSOLMAGNO

Lire aussi :
À la rencontre de l’astronome du Vatican

Tags:
astronomie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement