Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

La fidélité de Nancy Sinatra

NANCY SINATRA
Domaine Public
Partager

Abandonnée par son mari, Nancy Sinatra a élevé leurs enfants, ne s’est jamais remariée et a continué de l’accueillir et de le soutenir... grâce à sa foi.

Une très vieille dame est morte il y a peu à Beverly Hills, le quartier résidentiel des vedettes d’Hollywood à Los Angeles. Elle n’avait pourtant jamais fait de cinéma. Elle avait 101 ans et c’était la veuve et la première femme de l’acteur et chanteur Frank Sinatra.

Une voix de velours

Ils s’étaient connus encore adolescents dans les années 1930, au moment de la Grande Dépression, descendants de modestes immigrés italiens d’une banlieue de New York dans le New Jersey. Elle était secrétaire, lui serveur dans un restaurant où il chantait pour le dessert. Ils se sont mariés à l’église Notre-Dame des Douleurs de Jersey City. Puis la carrière de Frank a décollé dans la chanson. Ils sont partis en Californie. Il a continué à produire des « tubes » (le plus célèbre reste Strangers in the Night) et est devenu une vedette de films et de shows télévisés, plusieurs fois « oscarisé » et toujours détenteur de records de ventes d’enregistrements de sa voix de velours.

Il a aussi eu des relations flatteuses : les Kennedy, la famille princière de Monaco (il était ami de Grace Kelly), mais aussi moins honorables avec des mafieux, dont le fameux Lucky Luciano qui a inspiré le personnage du « parrain ». Et il a collectionné les liaisons amoureuses : Lana Turner, Judy Garland, Lauren Bacall, Marilyn Monroe, Angie Dickinson… Mais sa première infidélité en 1951 a été avec la flamboyante Ava Gardner, qu’il a fini par épouser après avoir obtenu d’un tribunal le divorce d’avec Nancy. Il se remariera encore deux fois : avec Mia Farrow (plus tard compagne de Woody Allen), puis finalement Barbara Blakeley Marx (elle-même divorcée de Zeppo, un des Marx Brothers). Il est mort en 1998, « muni des sacrements de l’Église », malgré tous ses errements.

L’amour plus fort que le péché

Pendant ce temps, Nancy a élevé leurs trois enfants : Nancy Junior, Frank Junior et Christina. Tous les trois se sont fait un prénom dans le monde du spectacle. Elle est restée à Beverly Hills, sans soucis matériels : le divorce qui lui avait été imposé n’avait pas été prononcé à ses torts… Tout en restant bonne paroissienne à son église du Bon Pasteur et en s’occupant d’œuvres charitables, elle a continué à recevoir les amis qu’elle s’était faits parmi les stars. Et celui qui est venu le plus régulièrement et le plus longtemps frapper à sa porte en étant sûr d’être bien reçu était… Frank Sinatra.

Au milieu de sa vie agitée, dans les moments difficiles qui n’ont pas manqué en raison des scandales et des échecs, ou simplement pour retrouver de la sincérité et la vérité sur lui-même, il retournait chez Nancy. Elle lui cuisinait al dente de vraies pâtes italiennes et l’écoutait sans le juger ni le justifier. C’est un extraordinaire exemple de fidélité malgré des vents contraires : fidélité d’une épouse, mais découlant de ce qu’elle avait appris au catéchisme, à savoir que l’amour est plus fort que le péché.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]