Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Pourquoi le Pape a-t-il « fugué » du Vatican ?

© Antoine Mekary / ALETEIA
Photo d'illustration. (Audience générale)
Partager

Samedi, en fin d’après-midi, le pape François s’est discrètement rendu dans un immeuble de la Via Alessandria, au centre de Rome, pour rendre visite à l’improviste à l’une de ses anciennes amies. Cette visite impromptue du pontife a suscité une grande joie parmi les habitants du quartier.

En pleine torpeur estivale, le souverain pontife a quitté les murs du Vatican au volant de sa fameuse Ford Focus bleue. Il est allé rendre visite à une dame âgée qui ne peut plus quitter son domicile en raison de son état de santé.

L’arrivée du Pape a suscité l’étonnement dans le quartier, y compris parmi les policiers en patrouille. Sa visite a duré environ une heure. Une fois redescendu de chez son amie, le Pape a été chaleureusement salué par une dizaine de résidents de l’immeuble visiblement très émus.

Il a serré la main de chacun, il a également joué avec un enfant. Une jeune femme ne pouvait pas retenir ses larmes en le voyant. Un homme lui a donné un crucifix, et un autre voisin malade l’a attendu pour recevoir du réconfort de la part du pontife qui l’a assuré de ses prières. À l’issue de ce bain de foule, le Saint-Père est reparti en voiture en direction du Vatican.

Le Pape argentin connaît très bien ce quartier. En effet, à quelques pas de l’immeuble de son amie, place Buenos Aires se trouve notamment la première église nationale sud-américaine de Rome, Santa Maria Addolarata (Notre-Dame-des-Douleurs). Érigée au début du XXe siècle, l’église dépend directement de la Conférence des évêques argentins. L’ex-cardinal Bergolio s’y rendait régulièrement lors de ses séjours romains.