Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Quelle sainte est représentée avec un lys ou un ostensoir ?

© Par Giotto di Bondone — Travail personnel, CC0, wikimedia commons
Sainte Claire par Giotto, fresque, chapelle Bardi, basilique Santa Croce, Florence.
Partager

Comment identifier un saint que l’on rencontre au détour d’une rue, d’un musée, d’une église, sous la forme d’une statue ou d’une peinture ? Aleteia vous donne les clés pour reconnaître les symboles de chaque personnage et devenir ainsi incollable. Aujourd’hui : sainte Claire.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Représentation :

Sainte Claire est généralement représentée dans l’habit des religieuses franciscaines, avec une cordelière à trois nœuds. Au XVe siècle, elle porte parfois un manteau rayé de pénitente. On la représente souvent avec un ostensoir à la main pour rappeler sa victoire contre les Sarrasins qu’elle mit en fuite. Elle est parfois représentée avec une croix surmontée d’un rameau d’olivier — pour rappeler sa fidélité au Christ — mais aussi avec un lys — surtout chez les peintres siennois — symbole de sa virginité.

© Wikimedia commons
La mort de sainte Claire.

Vie et légende :

Claire est née dans une famille noble d’Assise. En 1210, à l’âge de 18 ans, elle rencontre saint François d’Assise et reste subjuguée par son prêche. Conquise par l’idéal de pauvreté, elle décide alors de devenir nonne et de le rejoindre à la Portioncule. Mais ne pouvant vivre en communauté au milieu des hommes, François l’envoie chez les bénédictines de Saint-Paul à Bastia puis chez les bénédictines de Sainte-Ange à Panzo. Elle sera rejointe par sa sœur puis par sa mère, alors veuve. En 1212, François installe la communauté naissante près de l’église Saint-Damien à Assise et nomme Claire abbesse : la communauté des Dames Pauvres ou Clarisse est alors née.

Dans ce couvent, Claire tente d’appliquer l’idéal de vie formulé par saint François. Elle souffrira pendant de longues années de différentes maladies, ce qui ne l’empêchera pas de se dévouer corps et âme aux religieuses de sa communauté. Elle est célèbre pour avoir repoussé les Sarrasins aux portes d’Assise : alors qu’ils étaient prêts à saccager la ville, Claire, malade, est transportée sur les remparts de la ville. Armée d’un ostensoir, elle met l’ennemi en fuite. Morte en 1255, elle sera canonisée deux ans plus tard. En, le cardinal Raynald avait approuvé la Règle rédigée vers 1247 par Claire sur la base de celle de François.

Découvrez les pires supplices des saints martyrs en cliquant sur le diaporama :