Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Incendies en Grèce : au moins 81 personnes tuées

VALERIE GACHE I AFP
A Kineta, près d'Athènes, le 23 juillet 2018.
Partager

De violents incendies ont éclaté dans plusieurs localités de la région d’Athènes. Provoqués par la vague de chaleur, ils ont causé la mort d’au moins 81 personnes, d’après un premier bilan encore provisoire. (Article mis à jour le 26/07/2018)

Ce sont les incendies les plus meurtriers que la Grèce ait connu depuis 2007 (qui avaient causé la mort de 77 personnes dans le Péloponnèse et sur l’île d’Evia ndlr). Provoqués par une importante vague de chaleur, plusieurs feux se sont déclarés aux alentours d’Athènes, dans l’est de l’Attique.

Un bilan provisoire fait état d’au moins 81 morts et 187 blessés dont onze graves. La plupart des victimes ont été piégées dans les environs de la localité balnéaire de Mati, à 40 km au nord-est d’Athènes, « à leur domicile ou dans leurs voitures », a indiqué le porte-parole du gouvernement grec dans un message télévisé. « Nous risquons de découvrir de nouvelles victimes », a d’ores et déjà prévenu un responsable des pompiers, qui continuaient de recevoir des appels signalant des personnes demeurées introuvables. Le gouvernement grec a décrété trois jours de deuil national.

 

Les autorités ont appelé des milliers d’habitants de la région côtière à abandonner leurs maisons afin d’échapper au vaste brasier. Au total, neuf patrouilleurs côtiers, deux bâtiments militaires et des dizaines de bateaux privés assistés d’hélicoptères de l’armée ont été mobilisés pour évacuer vers le port de Rafina, proche de Mati, les résidents et touristes ayant fui les flammes sur les plages et en mer, a précisé un responsable des pompiers. Ce mardi à l’aube, d’autres feux ont éclaté dans d’autres parties du pays et les feux en Attique n’étaient toujours pas maîtrisés, ont indiqué les pompiers.

Dans un télégramme de condoléances communiqué ce 24 juillet, le pape François exprime sa « sincère solidarité » aux personnes touchées par cette tragédie et recommande les défunts grecs à « l’amour miséricordieux de Dieu Tout-Puissant ».

Tags:
grece
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]