Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Grotte en Thaïlande : le rôle décisif d’Adul Sam-On pendant le sauvetage

ADUL SAM ON
Partager

Au cours du sauvetage de douze enfants et de leur entraîneur coincés dans une grotte en Thaïlande, l'un d'entre-eux, Adul Sam-on, 14 ans, a joué un rôle décisif. Seul du groupe à parler anglais, il était l'interprète entre les secours britanniques et ses camarades qui n'entendent rien à la langue de Shakespeare.

« C’est un miracle », a déclaré, Adul Sam-On, 14 ans après avoir été extrait, avec douze autres personnes, d’une grotte en Thaïlande dans laquelle ils étaient coincés. Considéré comme un héros, le jeune Adul Sam-On a eu un comportement exemplaire pendant toute la durée du sauvetage : grâce à sa maîtrise de l’anglais, il a pu aisément faire l’intermédiaire avec les plongeurs britanniques.

Un jeune garçon au sang-froid

Onze enfants d’un club de football, accompagnés de leur entraîneur, se sont retrouvés bloqués dans une cavité en raison des pluies de mousson. Retrouvés au bout de neuf jours, il faudra attendre encore huit jours pour que les secouristes arrivent enfin à les sortir. Heureusement, le jeune Adun Sam-On, qui parle quatre langues, a pu rassurer ses camarades en dialoguant régulièrement avec les sauveteurs.

Ce n’est pas la première fois que le jeune garçon fait face à une épreuve. Il y a huit ans, pour échapper au conflit ethnique au Myanmar (Birmanie), ses parents l’ont envoyé en Thaïlande. Élevé par des enseignants chrétiens, il est toujours considéré aujourd’hui — comme des milliers d’autres exilés — comme apatride. Sa situation reste donc précaire : sans papiers, il ne peut trouver d’emploi, posséder un compte en banque ou même se marier.

« Il n’y a rien que Dieu puisse faire »

Cependant, le jeune Adul Sam-On est débordant de vie et ne se laisse jamais décourager comme en témoigne le directeur de l’école Phunawhit Thepsurin. « Il est bon à la fois dans les études et dans le sport. Il a rapporté à l’école plusieurs médailles et certificats grâce à ses prouesses ». Exemplaire, il a su, grâce à son courage et ses capacités linguistiques, remplir un rôle décisif lors du sauvetage en rassurant ses camarades inquiets.

Ses parents, restés en Birmanie, ont remercié Dieu pour le Salut de leur fils et on fait le voyage pour le serrer dans leur bras. Selon eux, Adul Sam-On aurait beaucoup prié dans la grotte. Juste avant qu’ils ne puissent le voir, les parents ont déclaré à l’association chrétienne « Compassion » qui parraine le petit garçon : « Merci à Dieu, qui nous aide à voir notre fils très bientôt. Dieu est amour et il n’y a rien qu’il ne puisse faire ». L’organisation avait d’ailleurs appelé à la prière pour que l’opération de sauvetage réussisse. Un vœu qui aura été exaucé puisque l’ensemble du groupe a été extrait sain et sauf.

Tags:
thailande
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]