Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconActualités
line break icon

Mexique : le futur président sollicite le Pape pour un processus de pacification

Andrés Manuel Lopez Obrador

Agencia de Noticias ANDES I CC BY-SA 2.0

Andrés Manuel Lopez Obrador, nouveau président du Mexique.

I.Media - Publié le 18/07/18

En raison de la "qualité morale et spirituelle" du pape François, le président-élu du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, lui a demandé d'"accompagner" un processus de pacification de ce pays marqué par les affrontements autour du trafic de drogue.

Élu le 1er juillet 2018, Andrés Manuel López Obrador sera formellement investi président des États-Unis mexicains le 1er décembre prochain. D’ici là, il veut organiser des rencontres pour la « pacification et la réconciliation » du pays. Depuis fin 2006, le Mexique mène une lutte contre les cartels de la drogue particulièrement importante. Très violents, les affrontements ont fait plus de 200 000 morts.




Lire aussi :
Mexique : un manuel de sécurité distribué à tout le clergé

Le Pape cordialement invité

Dans l’optique de ces rencontres, le futur président mexicain a transmis à la nonciature apostolique à Mexico une « cordiale invitation » à l’attention du souverain pontife. Celui-ci, considère l’homme politique, pourrait « accompagner » ce processus, en raison de sa « qualité morale et spirituelle ».

Une telle participation serait « un privilège », affirme Andrés Manuel López Obrador dans sa missive. Son futur gouvernement, assure-t-il, accordera une « grande valeur » aux vues du Pape sur le Mexique. Les forums de réconciliations se tiendront entre le 7 août et le 24 octobre. Des membres d’organisations sociales, humanitaires ou religieuses y seront notamment invités. De même que des représentants des Nations unies. Les réflexions devraient aboutir à un « plan pour la sécurité publique et pour la réconciliation et la paix ».

Des prêtres en danger

Le 14 juillet, Loretta Ortiz, coordinatrice de ces rencontres, avait annoncé que le pape François avait accepté d’y participer par vidéo-conférence. Une annonce alors démentie par Greg Burke, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. Cette information, avait-il soutenu auprès d’EFE, « n’a pas de fondement ». Les violences au Mexique touchent notamment les prêtres. Pas moins de 22 d’entre eux y ont été assassinés depuis 2012.


PRIESTS MEXICO

Lire aussi :
Séminaristes, ils se préparent à exercer dans les paroisses les plus dangereuses du Mexique

Tags:
mexique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement