Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’humour au service de la progression professionnelle

MEN LAUGHING
Partager

Utilisé de façon adroite et approprié, l’humour peut devenir un outil au service de son ascension professionnelle.

S’il est parfois considéré comme clivant ou inapproprié, l’humour, utilisé à bon escient, peut booster votre carrière professionnelle et augmenter vos chances d’obtenir une promotion. C’est en tout cas ce qu’assure une étude de la Wharton School, prestigieuse école de commerce située à Philadelphie (États-Unis).

L’humour témoigne de la confiance en soi

Dans le détail, sortir une petite blague de temps en temps, à la pause déjeuner ou à la machine à café, envoie un signal positif à ses supérieurs hiérarchiques qui perçoivent les gens drôles comme sûrs d’eux. « Qu’il passe bien ou non, l’humour, ou en tout cas son utilisation, indique toujours la confiance. Je suis sûr de moi donc je n’hésite pas à faire une blague », souligne Maurice Schweitzer, l’un des auteurs de l’étude. Attention, nuance-t-il, l’humour peut aussi être risqué. « S’il peut témoigner d’un certain à-propos et d’une forte confiance en soi, l’humour peut aussi échouer s’il est inapproprié. Cela peut arriver lorsque nous en faisons trop ».

Attention à ne pas trop en faire

« Quelqu’un qui manie efficacement l’humour est non seulement perçu comme plus confiant et plus compétent, mais il est aussi susceptible d’être choisi comme leader pour un prochain projet », résume l’auteur. Encore une fois tout est une question d’équilibre : enchaîner les blagues et faire rire la galerie à longueur de journée risque de nuire à sa carrière. Mais une ou deux plaisanteries savamment amenées peut, au contraire, témoigner d’une certaine présence d’esprit qui sera appréciée de ses collaborateurs… et de ses supérieurs.

Apprendre à être soi-même

Au-delà de l’humour et contrairement à certaines idées reçues, une des clefs de la réussite professionnelle demeure l’authenticité. Ce n’est qu’en se connaissant et en s’acceptant, avec nos forces et nos faiblesses, que l’on pourra être pleinement ouvert aux autres et capable d’interagir en toute liberté avec ses collaborateurs. « Apprendre à être soi-même, c’est avoir le courage d’être à l’écoute de ce que les autres me disent, de ce que je ressens, de s’ouvrir à Dieu, confiait à Aleteia le père Joël Pralong, auteur du livre Le courage d’être soi-même. Apprendre à être soi-même est une quête de la vérité, c’est un travail de toute une vie ! »

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]