Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Ces expressions qui ont une origine biblique : « N’avoir que la peau sur les os »

KING DAVID WRITING THE PSALMS
Fair Use | Govert Flinck
Partager

Découvrez ces expressions que nous utilisons depuis notre plus jeune âge. Certaines ont tellement imprégné notre culture qu’on ne soupçonne pas qu’elles puissent avoir une origine biblique.

Si vous aimez les romans d’horreur, peut-être avez-vous déjà lu La peau sur les os de Stephen King. Paru fin 1984 sous le titre original Thinner, ce roman raconte l’histoire d’un avocat new-yorkais boulimique qui, sous l’effet d’une malédiction, perd chaque jour un peu de poids jusqu’à devenir d’une maigreur extrême et n’avoir plus que la peau sur les os. King aurait eu l’idée du roman alors que lui-même, en surpoids à l’époque, devait suivre un régime sur les conseils de son médecin. Toujours est-il que cette expression très imagée trouve son origine dans le Livre des Psaumes : « À force de crier ma plainte, ma peau colle à mes os. » (Ps 101* : 06)

Le Livre des Psaumes compte parmi les plus beaux textes de la Bible. Ces prières de louange ou de supplication adressées à Dieu sont traditionnellement attribuées à David, le jeune berger devenu roi d’Israël, bien que d’autres auteurs y aient certainement contribué. Poétiques et évocateurs, les psaumes constituent une source d’inspiration intarissable pour les musiciens et les poètes (et peut-être Stephen King !). Ils véhiculent toute une palette d’émotions humaines et emploient de nombreuses images très explicites suivant que l’auteur cherche à exprimer la souffrance ou la joie, qu’il demande soutien ou réconfort, qu’il rende honneur et gloire à Dieu, créateur et sauveur, ou exprime sa confiance.

La tristesse du péché

Composé de 29 vers, le psaume 101, « Prière pour un malheureux », comporte deux aspects différents : un appel au secours dans lequel l’auteur exprime avec un réalisme poignant sa détresse et sa souffrance et une prière pour  la restauration de Sion (la ville de Jérusalem et le Peuple de Dieu), avec la certitude que cette prière sera entendue : « Toi Seigneur, tu es là pour toujours… Tu montreras ta tendresse pour Sion », (Ps 101, 13 et 14).

Le verset 6 n’est pas sans rappeler les paroles de Job, atteint de la lèpre : « Mes os collent à ma peau et à ma chair » (Jb 19, 20). La comparaison avec cette terrible maladie, source de répulsion profonde, traduit de façon métaphorique la situation dramatique du peuple d’Israël, exilé et prisonnier à Babylone, et qui ne rêve que d’une chose : rentrer au pays et reconstruire Jérusalem.

Le psaume 101 fait partie des 7 psaumes appelés psaumes pénitentiels car ils expriment la tristesse du péché (avec les psaumes 6, 31, 37, 50 (aussi appelé Miserere selon le premier mot de sa version latine), 129 (aussi appelé De Profundis) et 142). On raconte que saint Augustin, atteint par la fièvre, demanda que l’on transcrive en gros caractères ces psaumes, il les fit afficher près de son lit de malade afin de pouvoir les lire chaque jour jusqu’à sa mort (430).


*selon la numérotation grecque, 102 selon la  numérotation hébraïque.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.