Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconAu quotidien
line break icon

« Ma femme me saoule », est-ce une bonne raison pour aller voir ailleurs ?

ANGRY MAN

By Budimir Jevtic | Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 07/07/18

La vie de couple fait de temps à autre émerger un ras-le-bol masculin, lancinant ou ponctuel. D’où vient ce mal-être ? Est-il irrémédiable ? Comment le surmonter et adopter un regard positif sur sa femme ?

« Dès que je dis quelque chose aux enfants, elle vient dire le contraire ! » ; « je dois être à sa botte, lui rendre pleins de petits services sur le champ comme lui masser le dos ou lui apporter ses pantoufles, sinon, elle fait la gueule ou alors lève les yeux au ciel du genre je me suis farcie les gosses, le ménage et la bouffe, tu peux bien faire ça ! » ; « elle me saoule avec ses régimes bio, j’ai la dalle ! » ; « ras le bol de devoir sans arrêt la rassurer sur son poids, sans quoi ce sont des crises de larmes à n’en plus finir ! » ; « elle veut toujours parler, parler, parler, moi ça me fatigue, j’ai besoin de silence, de calme et de solitude. »




Lire aussi :
Manque, désir et bonheur sont-ils conciliables ?

Faire un petit tour sur les forums de discussion est instructif pour savoir ce que les hommes pensent parfois des femmes. On peut y mesurer tout le désarroi et l’amertume qui résultent parfois des relations conjugales, meurtries bien souvent par un simple manque de communication. Plutôt que d’aller lire les conseils primaires de Lilou25 ou de Bobo80, franchement déprimants, se bornant à des réflexions telles que « elles sont toutes comme ça, il n’y a rien à faire, sauf à se barrer », interrogeons-nous sur les causes de ce ras-le-bol masculin et identifions des solutions pour changer son regard, et par la même occasion, sauver son couple.

De l’idéalisation à la réalité

ARGUING COUPLE
Shutterstock

Comment expliquer qu’un jour, un homme mette le genou à terre pour demander la main de sa bien-aimée, et que quelques années plus tard, il puisse penser avec force et rage que « sa femme le saoule » ? De multiples facteurs entrent en ligne de compte pour répondre à cette question, mais les trois principaux résideraient dans l’idéalisation initiale de l’être aimé qui se heurte un jour à la dure loi de la réalité, l’éloignement progressif des époux dû à un manque de communication et un manque de soin apporté à son couple, et enfin, l’évolution du conjoint, qui ne ressemble plus à ce qu’il était avant…

Au début d’une relation, il arrive d’être aveuglé par le sentiment amoureux et d’idéaliser l’être aimé, au point que ce que vous adoriez auparavant chez elle vous irrite aujourd’hui. Cela peut être ce besoin qu’elle a de se sentir protégée, qui vous galvanisait il y a quelques années, et qui vous pèse désormais car vous n’avez plus le temps ni l’envie pour les « pleurnicheries ». Les experts du sentiment amoureux affirment que la phase passion-adoration-fusion dure trois ans. Trois années au terme desquelles la réalité reprendrait ses droits, et le vrai visage de son conjoint apparaîtrait alors sans fard ni artifice, faisant naître la grande désillusion, aggravée par une routine triste et sans saveur. Vraiment ?


LOVE

Lire aussi :
Comment font les couples heureux pour être heureux ?

L’éloignement des époux, qui se creuse parfois de manière totalement insidieuse, à cause de non-dits, d’épreuves difficiles à surmonter, de la surcharge de travail de l’un, ou de la maternité accaparante de l’autre, fait qu’on arrête tout simplement de porter un regard positif sur l’autre et qu’on se fixe uniquement sur les aspects négatifs de la personne. À force d’accumuler reproches et agacements à son égard, on finit par enterrer toute bienveillance et affection.

MAN,WOMAN,KISS,HEAD
Shutterstock

L’évolution de la personnalité de son conjoint est un cas délicat, qui demande un vrai discernement : est-ce qu’elle a changé, mais le mariage m’engage « pour le meilleur et pour le pire » ? Ou est-ce qu’elle a changé, au point de mettre en danger la cellule familiale ? Les conséquences ne seront pas les mêmes.

Comment re-poser un regard bienveillant sur sa femme ?

Il s’agit dans un premier temps de faire le deuil de la femme idéale, qui n’existe pas, et d’avoir la volonté de l’aimer telle qu’elle est, avec ses faiblesses, ses défauts, et ses lubies, aussi saugrenues soient-elles. En revanche, ceci n’empêche pas une sincère et vraie communication ! Si un de ses défauts vous est particulièrement insupportable, engagez la conversation en expliquant en quoi cela vous gêne et que ce serait vraiment important pour vous qu’elle fasse attention à ce travers. Avouez vos frustrations, vos crispations les plus enfouies, qui ont peut-être pris des proportions telles que c’est toute la personne de votre femme qui vous énerve alors qu’un seul ajustement permettrait de remettre les choses à plat. Un manque d’enthousiasme sexuel de sa part vous la rend franchement moins attirante, dites-lui que vous avez besoin de retrouver des moments d’intimité pour ranimer la flamme.




Lire aussi :
Exercices pratiques pour raviver la flamme dans son couple

Pour arriver à changer de regard, il peut être utile de faire la liste de ses qualités, que vous avez oubliées, et des valeurs que vous partagez avec elle et qui vous unissent. Rappelez-vous vos bons moments, le jour où vous l’avez rencontré, la manière dont vous l’avez demandée en mariage. Qu’est-ce qui vous plaisait chez elle et que vous ne voyez plus aujourd’hui ? Si vous remémorer les heureux moments du passé vous fait sourire, c’est que vous êtes sur la bonne voie. Charge à vous de les ressusciter !

Tags:
Couple
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement